Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Raja vs Wydad : Les rois de la possession




En s’appuyant sur le jeu de passe et la possession, le Wydad comme le Raja prônent un style similaire, avec ses avantages et ses inconvénients, nuancé par différentes expressions. Explications.
Arrivé en janvier, Benzarti a rapidement imposé sa patte, gouverné par un précepte : la possession. Il a clairement énoncé que le 4-2-3-1 allait être son schéma de jeu. De ce fait, ses protégés ont la mainmise sur le cuir lors de 56% du temps. A l'instar de son homologue tunisien, Garrido est également un adepte de la confiscation. Depuis le début du championnat, le Raja a mis le pied sur la balle à hauteur de 58%. Logiquement, les deux équipes sont celles qui effectuent le plus de transmissions, avec 452 passes pour le Raja et 423 pour le WAC à chaque rencontre.
Cependant, leurs philosophies s’opposent dans l’utilisation. A la relance, le Raja fait confiance à Banoun. Le défenseur axial est celui qui en distille le plus (47 par match), dont 86% vers l’avant avec un maximum de réussite (92%). Et pour cause, la défense du RCA se positionne très haut au niveau de la ligne médiane pour pousser les milieux de terrain à s’installer chez l’adversaire.  
Côté WAC, cette tâche est dévolue à Saidi (49 passes par match à 85 % de réussite). Le milieu relayeur revient souvent chercher les ballons assez bas, car contrairement au Raja, la défense centrale du WAC s’avance très peu et reste prudente. Une prudence due aux positions avancées des latéraux dans le dernier tiers du terrain.
Au demeurant, cet aspect symbolise le second point de divergence entre les deux équipes. Quand les ailiers du Wydad demandent le ballon à l’intérieur du jeu pour laisser les couloirs aux latéraux, ceux du Raja restent collés à la ligne. La démonstration est faite par l’identité des joueurs qui centrent le plus, à savoir Hadraf pour les Verts (5 par match) et Noussir pour les Rouges (3).
Mais comme aucune animation n’est parfaite et que chaque attitude a aussi ses inconvénients, force est de constater qu’à la perte du ballon, la vulnérabilité des deux escouades sur les côtés peut vite les rattraper et les déséquilibrer. Car c’est aussi le destin des équipes qui décident de jouer haut et laissent souvent de l’espace dans leur dos. D’ailleurs, le WAC et le Raja en perdent le plus dans le championnat, respectivement 55 et 44 à chaque rencontre. Un bémol amplifié dans la mesure où ils sont les cancres de la Botola au niveau de la récupération. Pour preuve, Saidi et Nakach récupèrent 8 ballons  par match, idem pour la paire Obadi et Mabidi. Alors qu’Arjoune, de l’IRT, meilleur joueur dans cet aspet en récupère autant à lui seul. En conséquence, les compensations apportées par l’un des milieux concernés, quand l’action se déroule sur les côtés, ne suffisent pas à annihiler les contres.  
En somme, plus une équipe dirige le jeu, plus elle a de chances de l'emporter. Cet axiome se vérifie au niveau du classement où cinq des équipes du Top 6 sont celles qui s’accaparent le plus le ballon. Mais quand celles-ci s’affrontent, c’est la propension à se créer des occasions qui finit par les départager. Ce critère qui donne l’avantage au Raja (3 key pass par match contre 2 pour le WAC), est fortement contesté par la maxime qui dit que les statistiques, c’est la réalité du passé, une tendance sur le présent et un mensonge sur l’avenir. Verdict aujourd’hui samedi à 18 heures.

Chady Chaabi
Samedi 14 Avril 2018

Lu 1233 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés