Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 8000 participants sur la ligne de départ du 29ème MIM

Une compétition et une occasion pour protéger l’environnement




Marrakech vivra ce dimanche au rythme de la 29e édition de son Marathon international. Un événement qui revêt une importance particulière pour tous les athlètes qui préparent la nouvelle saison et qui comptent sur cette épreuve pour faire le point sur leur calendrier annuel. Devenue un rendez-vous incontournable non seulement pour les professionnels de la discipline mais également pour les amateurs qui cherchent à joindre l’utile à l’agréable, cette 29e édition a pour but principal de sensibiliser tout le monde à la protection de l’environnement et de faire de ce dimanche 28 janvier une journée sans voiture. Un objectif auquel les organisateurs accordent une grande importance pour redonner à la ville ocre, ne serait-ce que le temps de la compétition, son charme d’antan, celui d’une ville sans pollution.
Pour ce qui est de l’événement, les responsables s’attendent à un grand nombre de participants qui devrait dépasser cette année les 8500, représentant plus de cinquante pays. Autre point fort    de cette édition est la qualité des coureurs. En plus de tous les athlètes marocains spécialistes de la discipline, une cinquantaine de Top Runners, parmi lesquels on cite le Kényan Luka  Rotich Lobuwan (2:08:12), son compatriote Michael Kangumu Chege (2:09:12) et l'Ethiopien Chala Adugna Bekele (2:09:42), tenteront de battre, ou du moins d’améliorer le record du MIM.
Côté dames, si le semi-marathon devrait être dominé par les Marocaines, en l’occurrence Hanane Bajjaoui (1:14:16), Hayat Alaoui (1:14:36) et Fatiha Asmid (1:14:51), les Kényanes Ruth Wanjiru Kuria (2:27:38), Truphena Chepkirchir (2:28:47), l’Ethiopienne Ashu Kasim Rabo (2:30:18) et la Marocaine Souad Kanbouchia              (2:31:09) se disputeront le podium du marathon.
Côté climat, même si la météo annonce des températures plutôt basses pour le week-end, les responsables et les athlètes restent optimistes quant aux chances de réaliser de bons chronos.
A noter qu’une course sera organisée en faveur des enfants âgés de 10 à 13 ans, et ce pour leur permettre de côtoyer leurs idoles et de se familiariser avec l’ambiance  des compétitions de haut niveau dans un cadre festif.

Khalil Benmouya
Samedi 27 Janvier 2018

Lu 741 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés