Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pétition pour une présence politique accrue des personnes en situation de handicap

Appel à promouvoir la présence de cette catégorie de citoyens dans les institutions législatives et élues en leur réservant un quota de sièges



Pétition pour une présence politique accrue des personnes en situation de handicap
En plein débat sur les questions en lien avec la préparation des élections de 2021, des citoyens ont lancé une pétition nationale pour plaider en faveur d'un quota de sièges pour les personnes en situation de handicap au sein de l'institution législative et des conseils élus.

Les signataires de la pétition, conscients de l'ampleur des réformes législatives mises en œuvre et des dispositions de la Constitution de 2011, insistent sur l'importance de progresser vers une participation effective des personnes aux besoins spécifiques à l'édification démocratique et politique du Royaume. Il s’agit, entre autres, de promouvoir la présence d'une catégorie aussi importante dans les institutions législatives et élues, notamment en leur réservant un quota de sièges.

En dépit des réformes déjà initiées, des efforts restent à fournir dans le domaine du handicap aux plans législatif, institutionnel, économique et social", ont-ils écrit, soulignant que l'ambition est de favoriser une plus grande présence de cette catégorie aux institutions, plus particulièrement le Parlement, les conseils régionaux et locaux et les Chambres professionnelles. Approché par la MAP, le mandataire de la pétition Abdennour El Fedini a indiqué que cette initiative intervient dans la perspective des prochaines élections législatives et dans un contexte marqué par la propagation de la Covid-19, laquelle a été l'opportunité de mener un processus de réflexion et d’auto-évaluation. "Pendant la période du confinement, nous avons organisé diverses séries de réunions de communication et de sensibilisation à distance, lesquelles ont principalement porté sur la nécessité d'encourager la participation politique des personnes en situation de handicap". 

Il était également question, souligne Abdennour El Fedini, de faciliter l’accès aux bureaux de vote à cette catégorie ou encore d’inciter les partis politiques à mieux communiquer avec les personnes handicapées à travers des publications en braille ou en langage des signes. En outre, les différentes rencontres de communication portent sur l’inclusion de la dimension du handicap dans les programmes électoraux, a-t-il affirmé, citant à cet égard une expérience menée à l'étranger et consistant à intégrer des personnes en situation de handicap dans une liste électorale collective. Il a mis en avant la dimension nationale de la pétition adressée au chef du gouvernement pour consacrer un quota de sièges aux personnes en situation de handicap, au sein de l’institution législative et des conseils élus. "Nous œuvrons dans un premier lieu à obtenir quelque 5000 signatures, principalement de personnes en situation de handicap", a-t-il dit, relevant qu’il s’agit d’un droit constitutionnel qui concerne une partie importante de la population marocaine. La présence des personnes aux besoins spécifiques dans des postes de décision est une question urgente en ce sens qu'elle permettra à l'Etat de trouver des solutions pour cette tranche de la société. 

S'inscrivant dans une logique de promotion de l'égalité et de l'équité, la pétition se fixe comme objectif premier d’améliorer les conditions des personnes handicapées en leur garantissant l'accès aux instances de prise de décision et le droit de défendre leurs idées et points de vue au sein des institutions nationales.

Libé
Jeudi 11 Février 2021

Lu 141 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >


Flux RSS