LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Passionnés ou non, la CAN rassemble !

Mercredi 17 Janvier 2024

"Si nous aimions le foot ? Non, franchement pas vraiment !", affirment Natasha et Fatima, l'air hésitant et un peu gênées en s’interrogeant sur la pertinence de cette question posée par cette inconnue venue les aborder alors qu’elles faisaient tranquillement leurs courses dans un supermarché de Rabat.

Mais dès qu’elles comprennent qu’il s’agissait d’un reportage sur la CAN, le ton des deux amies, ivoirienne et sénégalaise, change d’un cran. Arborant leurs plus grands sourires, elles se rattrapent très vite en chœur : "C’est vrai le foot n’est pas notre grande passion, mais là c’est la CAN, la Coupe d'Afrique des nations, la plus grande fête sportive du continent. Alors bien sûr nous en sommes fans !".

Ces deux jeunes étudiantes installées à Rabat ont déjà préparé leurs maillots de supporters, étant bien déterminées à regarder les principaux matchs au sommet de cette 34ème édition qui a démarré samedi sur terre ivoirienne. Elles ne veulent surtout pas louper les matchs opposant les sélections de leurs pays respectifs. En bonnes amies, Fatima et Natasha seraient contentes de voir le Sénégal, tenant du titre, et la Côte d’Ivoire, pays hôte, disputer la finale. Mais elles ne manqueront pas d’encourager aussi l’équipe du Maroc, incontestablement l’un des grands favoris. "C’est notre deuxième pays !", relève Fatima, très ravie de la chance qu’elle a de pouvoir poursuivre ses études dans le Royaume.

Pour suivre les matchs de la grand-messe du football africain, les deux copines vont rejoindre d’autres membres de la communauté estudiantine africaine qui se sont donné rendez-vous, via les réseaux sociaux, dans un café-restaurant très fréquenté par les étudiants, au coeur du célèbre quartier animé de l'Agdal, en plein centre de la capitrale. Celui-ci mise, à l'instar d'autres établissements similaires, sur le suivi en direct de l’événement dans un cadre festif et convivial pour attirer et fidéliser les clients.

Spots publicitaires, affiches, Instagram, tous les moyens de communication sont mis à profit par l’équipe dirigeante de l’établissement pour encourager les admirateurs du ballon rond à venir partager leur passion autour des nombreux écrans qui investissent les lieux, mettant en avant une offre promotionnelle de menus et animations spécial CAN.

"Nous tablons sur une grande affluence", confie Samir, le patron de ce café-restaurant réputé notamment pour ses "soirées africaines" qui rencontrent un franc succès.

Le propriétaire, qui n’est pas à son premier coup d’essai non plus pour l’organisation d’événements centrés sur les matchs de football, "très appréciés par la clientèle", souhaite recréer l’ambiance chaleureuse ayant déjà accompagné, au sein de son établissement comme ailleurs à travers le Maroc, les scènes de liesse populaire encore vives dans sa mémoire après l’exploit historique des Lions de l’Atlas au Mondial Qatar 2022 en atteignant le dernier carré.

En fidèle supporter, il espère bien évidemment que les poulains de Walid Regragui fassent encore mieux cette fois en remportant le titre continental, tout en étant conscient que leur tâche ne sera pas des plus faciles face à d’autres concurrents redoutables.

Samy, son employé originaire de Guinée Conakry, défend, lui, les chances de son pays qui a aussi validé son ticket pour la CAN pour s’imposer comme l’un des 24 prétendants allant à la conquête du trophée le plus convoité d’Afrique.

Ce fan inconditionnel du football, installé au Maroc depuis trois ans, se dit très heureux de pouvoir joindre l'utile à l'agréable : travailler et suivre la CAN, rendez-vous incontournable des passionnés du ballon rond africain.

Agé de 23 ans, Samy avait débarqué sur le sol marocain avec l’idée de partir en Europe avant de changer d’avis, impressionné par le niveau de développement du Royaume où il a pu trouver un travail une fois sa situation régularisée.

Par Amal Tazi (MAP)

Libé

Lu 157 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe











Inscription à la newsletter