Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Officialisation de la fusion-absorbation entre Salafin et Taslif




BMCE Bank of Africa et de Saham assurance ont officialisé, lundi à Casablanca, la fusion-absorbation entre leurs filiales respectives Salafin et Taslif. Les deux parties avaient signé récemment un protocole d'accord fixant les principes directeurs relatifs à l'absorbation de Taslif par Salafin, une opération qui s’accompagnera d’une augmentation de capital de Salafin réservée aux actionnaires de Taslif.
Cette opération de rapprochement entre les deux filiales opérant dans le secteur du crédit à la consommation vise à mettre en commun les compétences des deux groupes pour accélérer leur expansion dans le secteur des services financiers en Afrique, ont assuré les deux groupes lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de cette fusion. Ce rapprochement s'inscrit dans le cadre d’une logique industrielle et devrait accélérer l’expansion des deux filiales dans le secteur des services financiers en Afrique, a expliqué à cette occasion Brahim Benjelloun Touimi, administrateur directeur général exécutif du groupe BMCE Bank of Africa.
Ce rapprochement stratégique permettra de créer des synergies industrielles fortes via un partage de savoir-faire et des best practices, le développement de nouvelles activités ainsi que l’ouverture du réseau de vente de Saham assurance aux produits de l’ensemble fusionné, a-t-il expliqué, ajoutant que cette fusion renforcera le positionnement stratégique de Salafin sur le marché du crédit à la consommation en hissant ladite filiale à la 3ème position du marché en termes de produits bancaires.
Par ailleurs, Benjelloun Touimi, a fait savoir que les modalités de la fusion et le projet de traité de fusion seront soumis prochainement à l’examen du Directoire de Salafin et du conseil d’administration de Taslif après l’arrêté des comptes relatifs à l’exercice clos le 31 décembre 2017, notant que le projet de fusion sera également soumis à l’approbation des assemblées générales extraordinaires de Salafin et Taslif au deuxième semestre 2018.
De son côté, Nadia Fettah, directrice générale de Saham Finances, a dit que cette fusion permettra de s’appuyer sur l’expertise de l’équipe Salafin, comme en témoignent ses performances financières et sa rentabilité, tout en restant actionnaire minoritaire mais actif dans l’un des principaux acteurs du crédit à la consommation.
Et d’ajouter que la réalisation définitive de cette opération est soumise, notamment, à l’obtention des autorisations requises à cet effet (agrément de Bank Al Maghrib et visa de l’Autorité marocaine des capitaux).

Mercredi 31 Janvier 2018

Lu 580 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.