Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nasser Bourita : L'ouverture d'un consulat du Burkina Faso à Dakhla est en conformité avec sa position de soutien à la marocanité du Sahara




L'ouverture d'un consulat général du Burkina Faso à Dakhla est en conformité avec sa position de soutien à la marocanité du Sahara, toujours exprimée dans les forums régionaux et internationaux, a affirmé, vendredi à Dakhla, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.

Cette décision renferme plusieurs significations juridique, politique et diplomatique, en ce qui concerne le renforcement de la dynamique de soutien à la marocanité du Sahara et le renouvellement du soutien absolu des revendications légitimes du Royaume sur cette partie de son territoire, a-t-il souligné  lors d’un point de presse conjoint avec son homologue burkinabé, Alpha Barry, tenu à l’issue de la cérémonie d’inauguration du consulat général du Burkina Faso à Dakhla.

Il a aussi mis en exergue la solidité des relations bilatérales et les concertations politiques permanentes entre les deux pays sur plusieurs questions régionales et internationales, avec le soutien fort de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et  le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Nasser Bourita a aussi signalé que l'inauguration de cette représentation consulaire contribuera également au renforcement de la coopération économique entre les deux pays, en cohérence avec la place de choix que le Souverain accorde à la ville de Dakhla en tant que locomotive économique étant donné qu’elle constitue un véritable trait d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine.

Dans ce contexte, il a mis en exergue l’importance de la présence économique marocaine à Burkina Faso et son rôle dans l’accompagnement des programmes de développement dans ce pays, précisant qu’environ 10% des investissements extérieurs du Royaume dans le continent africain sont concentrés au Burkina Faso, à travers une forte présence des banques et des sociétés marocaines œuvrant dans les domaines des télécommunications, des assurances et de construction.

Nasser Bourita a, dans ce sens, considéré que l’ouverture d’une représentation consulaire à Dakhla permet également de revigorer les relations bilatérales en matière de formation, rappelant que le Maroc a assuré, des années durant, la formation de centaines d’experts et étudiants burkinabé, avec l’octroi chaque année de 150 bourses de formation dans les instituts du Royaume.

A cette occasion, il a été convenu d’octroyer 30 bourses supplémentaires au profit du Burkina Faso dans les instituts de formation à Dakhla dans des domaines variés tels que le tourisme, l’artisanat, la santé, la gestion, le commerce.

Par ailleurs, Nasser Bourita a mis l’accent sur la coopération permanente entre le Maroc et le Burkina Faso dans les domaines sécuritaire et militaire, mettant en exergue le soutien constant du Royaume du Maroc au Burkina Faso en matière de lutte contre le terrorisme, notamment à travers la présence d'une section de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains dans ce pays.

A l'issue de cette entrevue, Nasser Bourita et Alpha Barry ont signé un accord entre le gouvernement du Burkina Faso et le Royaume du Maroc, portant sur la suppression de visa en faveur des ressortissants des deux pays titulaires de passeports ordinaires.

Libé
Lundi 26 Octobre 2020

Lu 331 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Novembre 2020 - 06:03 Rencontre