Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mothiba, en mode puncheur pour l'Afrique du Sud




"A l'entraînement, ça joue comme Barcelone": la comparaison osée revient à Lebo Mothiba, qui pense que l'Afrique du Sud peut être "la surprise" de la CAN. Mais lui ne se voit pas en artiste: "Moi je suis là pour me battre avec les défenseurs".
Avec dès lundi la Côte d'Ivoire, vainqueur de la compétition en 2015, le Maroc entraîné par Hervé Renard, et la Namibie dans une moindre mesure, les +Bafana Bafana+ de Mothiba, auront déjà fort à faire pour sortir du groupe D et atteindre les quarts de finale qu'ils n'ont plus disputés depuis 2013 lorsqu'ils avaient accueilli la compétition.
"Ca va être difficile mais quand on voit jouer l'équipe, la façon dont elle est capable de conserver le ballon, ça ressemble au football espagnol, vraiment je suis confiant", annonce à l'AFP le souriant attaquant de Strasbourg qui va disputer sa première CAN à 23 ans.
Arrivé à Lille en 2014 en provenance de l'académie Diambars de Johannesbourg pour finir sa formation, Mothiba a rejoint fin août 2018 Strasbourg, avec qui il a gagné la Coupe de la Ligue française et inscrit 9 buts la saison passée. Il compte même un dixième but en Ligue 1 si on rajoute celui marqué avec Lille avant son transfert.
En sélection depuis mars 2018, le buteur sud-africain a déjà marqué quatre fois en six matchs durant les éliminatoires et ainsi permis à l'Afrique du Sud de terminer deuxième de son groupe derrière le Nigeria, sans perdre un seul match.
"En Afrique du Sud, on ne dispose pas de profil comme lui. C'est un buteur naturel et on espère qu'il fera une longue carrière internationale", avait expliqué à l'AFP le sélectionneur Stuart Baxter, présent à Strasbourg en décembre.
"On a beaucoup de joueurs rapides et techniques. Moi, je suis là pour me battre avec les défenseurs, garder la balle et faire jouer mes coéquipiers. J'apporte quelque chose de nouveau", a précisé Mothiba qui totalise 15 buts en 49 matchs de L1.
A Strasbourg, Mothiba a marqué 7 fois après seulement douze journées puis a piétiné après la trêve. "Il ne faut pas oublier qu'il n'a que 23 ans et pas une expérience folle de la L1. Il a moins scoré mais il a été un +supersub+ et s'est procuré des occasions. C'est un garçon capable de marquer une dizaine de buts sur une saison", a confié l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey à l'AFP.
Forcément le coach sait qu'il peut perdre son attaquant cet été, surtout s'il brille en Egypte. Courtisé notamment par des clubs anglais, le Sud-Africain, acheté 4 millions d'euros, a vu sa cote grimper.
En attendant, Lebo Mothiba, qui avait disputé les JO-2016 de Rio avec la sélection Espoirs, prépare son premier grand rendez-vous international avec les +Bafana Bafana+, qui n'ont gagné la CAN qu'une seule fois, à domicile en février 1996. Quelques jours seulement après la naissance de l'attaquant...

​Renard mystérieux sur son avenir après la CAN

Le sélectionneur français du Maroc Hervé Renard, en poste depuis 2016, a maintenu samedi le flou autour de son avenir après la CAN, alors que de persistantes rumeurs évoquent son départ.
"J'ai vécu des choses très belles au Maroc et ce n'est pas terminé", a déclaré le technicien depuis Le Caire, à la veille d'affronter la Namibie pour son entrée en lice.
"Je sais qu'on attend beaucoup de moi, beaucoup de nous. Restons concentrés sur la compétition, et puis après... Je n'aurai rien à dire d'autre pendant la compétition. J'espère qu'on sera ensemble le plus longtemps possible", a-t-il conclu.
Le Français, deux fois vainqueur de la CAN avec la Zambie (2012) et la Côte d'Ivoire, ambitionne de rapporter un trophée qui fuit le Maroc depuis 1976. Sa première tentative, en 2017, s'était soldée par une élimination en quarts.

Serge Aurier : La Côte d'Ivoire est prête

La Côte d'Ivoire est "prête" pour la Coupe d'Afrique des nations-2019 qui doit voir l'éclosion d'une nouvelle génération menée par Nicolas Pépé, a assuré samedi son capitaine Serge Aurier.
"On est tous conscients que c'est une grande compétition. On est prêts à défendre notre drapeau comme il se doit", a déclaré le défenseur, à deux jours de l'entrée en lice des Elephants face à l'Afrique du Sud, lundi au Caire.
Vainqueur de l'édition 2015 aux côtés de Yaya Touré et Salomon Kalou, entre autres, le joueur de Tottenham fait partie des anciens appelés pour épauler la nouvelle génération, qui doit redorer un blason écorné par une CAN-2017 décevante et l'absence du Mondial.
"C'est une équipe différente avec une génération différente, il faudra s'adapter à plein de trucs. Pour certains, c'est la première CAN. Mais l'ambition reste la même: représenter au mieux le pays. Et pourquoi pas gagner comme en 2015", a-t-il indiqué.
"On vient en terre égyptienne avec une équipe qu'on est en train de bâtir, une équipe assez jeune. On va essayer d'aller le plus loin possible", a abondé son sélectionneur Ibrahima Kamara.
Avant d'aborder la poule la plus relevée de cette CAN, avec l'Afrique du Sud et le Maroc, la Côte d'Ivoire a gagné deux de ses trois matches amicaux, mais a encaissé à chaque fois un but sur penalty.
"Bien sûr que c'est inquiétant. J'aime les équipes qui défendent bien, qui ne prennent pas de buts. Ce sont des problèmes de concentration. On travaille là-dessus, j'espère régler ça rapidement", a réagi le coach.

Une prime de performance pour les Lions indomptables

Le président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) a proposé, une prime de performance de 5.000.000 FCFA net (7622 euros) aux Lions indomptables qui ont refusé jeudi d'embarquer vers l’Egypte.
Attendus depuis 24 heures en Egypte, terre d’accueil de la 32e édition de la Can Total 2019 qui débute ce vendredi, les champions d’Afrique n’ont pas rallié l’Égypte, jeudi 20 juin dernier, comme l’avait prévu leur programme et pour cause, le capitaine Choupo Moting et ses coéquipiers exigeaient du gouvernement, une augmentation de leurs primes de participation, rapporte vendredi la presse locale. 
"Les Lions indomptables ayant reçu du gouvernement 20 millions F Cfa de primes de participation chacun, réclamaient plus et conditionnent à cela leur départ", a déclaré le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi sur sur sa page Facebook.
Durant toute la nuit de jeudi à vendredi, une importante concertation a mis aux prises ministère des Sports et de l’Education physique, la Fédération camerounaise de football et une délégation des Lions indomptables composée d’Idris Carlos Kameni, Choupo Moting, Fabrice Ondoa, Ngadeu Michael, Mandjeck George et Bong Gaëtan en plus des deux entraîneurs de la sélection camerounaise.
Les discussions qui commencent à 02h10 ont pris fin vers 5h du matin, soit près de trois heures de discussions autour de la question des primes.
Au sortir des bureaux du ministre des Sports, "le président de la FECAFOOT au titre de sa contribution en plus des primes payées ou déjà prévues par l'Etat, propose l'octroi à chaque joueur d'une prime de performance de 5.000.000 FCFA net à percevoir, pour le 1er match qui sera remporté pendant le 1er tour de la CAN. Elle sera versée au plus tard avant la fin du 1er tour", précise un communiqué rendu public par le ministère des Sports au terme de cette entrevue.
Les Lions indomptables devraient arriver ce vendredi en Egypte pour défendre leur titre.

Libé
Lundi 24 Juin 2019

Lu 560 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19