Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Yahya: La visite de David Schenker à Dakhla ouvre des perspectives nouvelles au partenariat maroco-américain

Professeur à la Faculté de droit de Tanger


La visite effectuée à Laâyoune et Dakhla par une délégation US conduite par le sous-secrétaire d’Etat américain en charge des questions du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord, David Schenker, contribuera à ouvrir des perspectives nouvelles au partenariat fort liant le Royaume du Maroc et les Etats-Unis pour inclure les pays de l’Afrique subsaharienne, a affirmé Mohamed Yahya, professeur à la faculté de droit de Tanger. Dans une déclaration à la MAP, il a souligné que les Etats-Unis veulent consolider leur présence dans la région à travers des projets touristiques, industriels et économiques visant à contribuer au renforcement du nouveau modèle de développement des provinces du Sud lancé par le Maroc en 2015 avec des investissements atteignant les 70 milliards de dirhams. Il a également relevé que la visite de la délégation US, qui intervient suite à une visite à Alger où il a été affirmé clairement que les négociations sur la question du Sahara doivent se faire dans le cadre du plan marocain d’autonomie, s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la pleine et entière souveraineté du Royaume sur ses provinces du Sud, décision ayant apporté un fort soutien à la cause nationale, tout en couronnant les victoires de la diplomatie marocaine, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI. La visite du haut responsable américain aux provinces du Sud est une grande victoire pour la cause nationale juste et un soutien fort aux grands projets structurants et aux conventions bilatérales liant les Etats-Unis et le Maroc, a fait savoir Mohamed Yahya, estimant qu’elle vient aussi réaffirmer la position américaine consacrant la proposition d'autonomie des provinces du Sud dans le cadre de la souveraineté marocaine en tant que seule solution durable et réaliste au conflit artificiel autour du Sahara. Les derniers développements dans la question du Sahara marocain, notamment la position américaine, sont une réponse claire aux ennemis de l’intégrité territoriale et un avertissement que l’ère des rêves illusoires de la guerre froide, à laquelle certains croient encore, est révolue, a-t-il conclu.

Libé
Mardi 12 Janvier 2021

Lu 208 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS