Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Benabdelkader : Pour un accès facile et décent des citoyens au service public

Inauguration du nouveau siège du Consulat général du Maroc à Algésiras




Mohamed Benabdelkader : Pour un accès facile et décent des citoyens au service public
Le nouveau siège du Consulat général du Maroc à Algésiras a été inauguré vendredi dans cette ville du Sud de l’Espagne, en présence du ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, et de l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Karima Benyaich.
Inauguré en présence aussi du maire d’Algésiras, José Ignacio Landaluce, du consul général du Maroc à Algésiras, Abdelfattah Lebbar, de plusieurs personnalités espagnoles et marocaines et de membres de la communauté marocaine installée en Espagne, le nouveau siège est doté d’installations modernes permettant d’offrir les différentes prestations administratives et consulaires dans les meilleures conditions en termes d’accueil et de services.
S’exprimant à cette occasion, Mohamed Benabdelkader a indiqué que ce projet pilote a été réalisé grâce à un partenariat entre le ministère délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, le bureau du PNUD (Programme des Nations unies pour le développement) au Maroc et le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, conformément aux Hautes orientations Royales en matière d’amélioration des conditions d’accès des citoyens aux services des administrations publiques.
«S.M le Roi Mohammed VI n’a eu de cesse d’insister dans ses discours sur la nécessité de promouvoir la qualité des services publics, notamment l’amélioration des conditions d’accueil des usagers pour un accès facile et décent des citoyens au service public», a-t-il dit à ce sujet.
Mohamed Benabdelkader a souligné que la mise en place du nouveau siège du Consulat général du Maroc à Algésiras s’inscrit dans le cadre du Programme d’amélioration de l’accueil des usagers dans les services publics qui fait partie intégrante des priorités et projets stratégiques mis en œuvre par le gouvernement et menés par son département.
Dans son plan d’action, le programme a adopté un focus intégré basé sur une large consultation avec l’ensemble des partenaires ministériels et administrations publiques offrant des services aux citoyens, tout en accordant une attention particulière au développement d’espaces répondant aux meilleures normes en matière notamment de visualisation, de transparence des procédures administratives et de gestion des réclamations, a-t-il expliqué.
Ce projet s’inscrit aussi, a-t-il poursuivi, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de réforme de l’administration 2016-2021 et répond, dans une plus large mesure, aux Objectifs de développement durable de l’agenda 2030.
Ce projet pilote, portant sur l’amélioration des espaces de réception et d’accueil du Consulat général du Maroc à Algésiras, est d’une grande importance pour plusieurs raisons, a poursuivi le ministre délégué, soulignant qu’il peut servir de base pour généraliser ce modèle au niveau des autres Consulats généraux du Royaume en Espagne et dans d’autres pays.
Ce Consulat général présente des services à plus de 90.000 Marocains établis à Algésiras et sa région métropolitaine par où transitent annuellement de manière «exemplaire» près de trois millions de Marocains résidant à l’étranger lors de l’opération Marhaba, a encore fait observer Mohamed Benabdelkader.
Il a souligné que le nouveau siège, situé dans un lieu stratégique près du port d’Algésiras, occupe un édifice emblématique de la ville d’une grande valeur historique.
De son côté, Karima Benyaich a relevé que ce nouveau siège traduit la ferme volonté du Maroc d’offrir à ses citoyens et aux visiteurs les meilleures prestations et services publics, conformément aux Hautes orientations de S.M le Roi Mohammed VI dans ce domaine, rappelant la Haute sollicitude dont le Souverain ne cesse d’entourer la communauté marocaine résidant à l’étranger.
Quant à José Ignacio Landaluce, il a relevé que la proximité géographique entre l’Espagne et le Maroc est devenue «un élément d’unité des actions, de conjugaison des efforts, de confluence des idées et d’union des projets dans un monde globalisé».
Il a également fait observer que les nouvelles installations du Consulat général du Maroc à Algésiras, une ville modèle de cohabitation interculturelle, d’échange et de tolérance, sont une illustration de plus de «l’excellence des relations unissant deux nations, deux pays, et deux peuples frères».

Lundi 25 Mars 2019

Lu 639 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com