Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mansouri, Nahimana et Alcaraz, les prmiers qualifiés au dernier carré

Med Avenir 2018




Mansouri, Nahimana et Alcaraz, les prmiers qualifiés au dernier carré
La Française Yasmine Mansouri,  la Burundaise Sada Nahimana et l’Espagnol Garfia Alcaraz ont été les premières raquettes à se qualifier, jeudi, au tour des demi-finales du Med Avenir 2018, tournoi ITF, grade 1, dont les débats se déroulent actuellement au club du COC à Casablanca.
Mansouri, tenante du titre et retenue comme tête de série n :2 du tournoi, a éliminé l’Italienne M.Delai qui s’est adjugé le gain du premier set (5-7) avant de céder les deux autres sur la marque de 6-1, 6-3.  Quant à Nahimana, n :3 et 51ème ITF, elle a eu raison de la Turque Selin Ovunc : 6-1, 6-4.
Pour ce qui est des deux autres rencontres des quarts de finale du tableau de simples filles, elles devaient opposer hier l’Allemande Lys Eva à l’Américaine Charlotte Owensby et l’Espagnole Asensi Martinez à la Suissesse Valentina Ryser.
Chez les garçons, comme précité,  Garfia Alcaraz, 628 du classement ITF, a créé la surprise en atteignant le dernier carré du Med Avenir 2018 au détriment de son compatriote Montagud Lopez, 16ème joueur mondial junior. Alcaraz a plié les débats de cette confrontation cent pour cent espagnole sur le score de 6-3, 7-5.
A propos des trois autres matches des quarts de finale, ils devaient se dérouler hier avec au programme le Tchèque Dalibor Svrcina (n :1) vs le Français Titouan Droguet (n :3), le Bulgare Adrian Andreev (n :3) vs le Roumain Filip Cristian Jianu (n :5), et le Français Arthur Cazaux (n :6) vs le Bulgare Simon Anthony Ivanov.
Il y a lieu de rappeler qu’en double, la Marocaine Diae El Jardi associée à Yasmine Mansouri devaient affronter hier en quart de finale le tandem britannique composé de Victoria Allen et Destinee Martins. Alors que chez les garçons, la paire renfermant le Marocain Younes Lalami Laaroussi et le Bulgare Simon Anthony Ivanov devait se mesurer au duo Filip Kolasinski de la Pologne et Connor Thomson de la Grande- Bretagne.

T.R
Vendredi 11 Mai 2018

Lu 550 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés