Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Malgré la “MNM” , le PSG retombe dans ses travers à Nantes


Libé
Dimanche 20 Février 2022

Malgré la “MNM” , le PSG retombe dans ses travers à Nantes
Malgré son trio Messi-Neymar-Mbappé aligné d'entrée, le Paris SG s'est lourdement incliné samedi à Nantes 3-1,sa deuxième défaite de la saison en Ligue 1, se montrant méconnaissable quatre jours après sa performance européenne face au Real Madrid... et très remonté contre l'arbitrage.

La victoire 1-0 contre les Madrilènes mardi en Ligue des champions devait servir de "match référence", mais il n'en fut rien. Au contraire, le PSG est retombé dans ses travers: dépassés dans l'intensité, absents au milieu de terrain, friables défensivement, les Parisiens ont été punis par les Nantais, qui menaient 3-0 à la mi-temps, et ont fini le match en tempêtant contre les décisions de M. Lesage, jugé trop laxiste.

"On s'est fait ch.. dessus avec les arbitres", a pesté le milieu Marco Verratti au micro de Canal+. Tout aussi agacé, le directeur sportif Leonardo a enragé contre l'arbitrage "sans contrôle", reprochant à M. Lesage de n'avoir pas protégé ses joueurs et d'avoir voulu siffler "contre" le club parisien.

"Chapeau à Nantes, (l'entraîneur nantais Antoine) Kombouaré je suis content pour lui, mais sur la gestion du match, le sentiment c'est: +Je siffle contre toi+, et honnêtement ça gêne", a lancé le dirigeant. Quoi qu'il en soit, les Parisiens ne sont pas parvenus à enchaîner en championnat après une belle performance européenne.

En début de saison déjà, Paris avait perdu son premier match en Ligue 1 contre Rennes (2-0) dans la foulée de sa victoire face à Manchester City sur le même score. Comme souvent cette saison, le PSG a donné l'impression de ne pas être aussi impliqué que lors des rendez-vous européens. Quel contraste avec l'intensité mise par les Parisiens contre le Real! Si le club de la capitale avait étouffé les Madrilènes, il a cette fois subi la furia nantaise.

Devant leur public bouillant du Stade de laBeaujoire, à guichets fermés pour l'occasion, les hommes de Kombouaré ont pris l'avantage d'entrée, quand Randal Kolo Muani a conclu un contre initié par Moses Simon, prenant de vitesse la défense parisienne, pas assez réactive (4e).

C'est ensuite Quentin Merlin qui a profité des espaces accordés par l'arrière-garde du PSG en inscrivant son premier but en Ligue 1 (16e), d'une frappe en lucarne. Juste avant la mi-temps, une main de Wijnaldum dans la surface sur un corner a offert un penalty aux Nantais, converti par Ludovic Blas (45e+6).

En face, l'association entre Lionel Messi, Neymar et Kylian Mbappé était de retour dès le coup d'envoi avec la première titularisation du Brésilien depuis sa blessure fin novembre à Saint Etienne.

D'emblée, le trio s'est cherché, et le public de la Beaujoire a senti que ces trois hommes pouvaient détenir les clés du match. Avec Messi, la plupart du temps axial et relayeur pour les accélérations de Mbappé et les percussions de "Ney", l'attaque parisienne a pris de vitesse les hommes d'Antoine Kombouaré, mais a buté sur l'infranchissable Alban Lafont.

Lafont s'est interposé devant Messi après un mouvement à trois fulgurant du trio (8e), puis devant Gueye, sur une passe de l'Argentin peu avant la demi-heure de jeu, et Mbappé (29e), notamment. Il n'a cependant rien pu faire, à la reprise, sur une nouvelle accélération de la "MNM", enfin juste: servi par Mbappé, Messi a trouvé d'une superbe passe masquée Neymar, qui s'est cette fois appliqué pour tromper Lafont (47e).

Les trois attaquants ont continué leurs efforts en vain, Neymar ratant même un penalty trop mollement frappé, peu avant l'heure de jeu, avant de sortir (73e). Ils ont encore deux matches en championnat pour affiner leur relation sur le terrain, avant le match retour contre le Real.

Pour Paris, cette deuxième défaite en Ligue 1 n'a que peu d'impact au classement, puisque le club de la capitale compte toujours treize points d'avance sur Marseille. Mais c'est une piqûre de rappel, à trois semaine du 8e de finale retour de C1 à Madrid.


Lu 1074 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS