Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue des champions : Match formel pour le WAC et virée risquée pour le DHJ

Coupe de la CAF : Compliqué pour le Raja et jouable pour la RSB




Week-end africain par excellence pour les clubs marocains engagés en C1 et C2 continentales. En Ligue des champions qui en est à sa 22ème édition et pour le compte des matches retour des seizièmes de finale, le WAC jouera en déplacement samedi à 17 heures contre la formation ivoirienne de Williams Ville Athletic club, alors que le DHJ sera attendu, à Kinshasa dimanche à 14h30, de pied ferme par l’AS Vita Club.
En Coupe de la CAF, concours qui abordera, lui aussi, les matches retours des seizièmes de finale, le Raja sera ce samedi à Noudhibou  pour jouer le FC local (15h30), au moment où la RSB donnera la réplique à Radès aux Tunisois du Club Africain, rencontre qui débutera à 15 heures.
Pour le Wydad, la partie s’annonce une simple formalité après avoir fait l’essentiel à l’aller en s’imposant sur le large score de 7 à 2. Sauf que le coach des Rouges, Faouzi Benzarti, tient à afficher un optimisme mesuré dans ses déclarations, parlant de qualification non encore acquise et qu’il faudrait rester vigilant lors de ce match qui sera sifflé par un trio d’arbitrage ghanéen conduit par  Daniel Nii Ayi Laryea secondé par David Laryea et Malik Alidu Salifu.
Contrairement au WAC, champion sortant, les choses se présentent autrement pour le DHJ qui sera à la rude épreuve de l’AS Vita Club, un habitué de la compétition africaine. Les Jdidis aborderont ce match avec le petit et précieux avantage de l’aller, une victoire par 1 à 0 et le premier à être conscient de ce fait est l’entraîneur du club, Abderrahim Taleb qui a indiqué que cette rencontre ne ressemblera en rien à la double confrontation du tour préliminaire lorsque ses poulains n’avaient fait qu’une bouchée l’équipe de Sport Benfica de la Guinée Bissau.
L’expérience de Vita Club n’inquiète pas outre mesure Abderrahim Taleb qui croit à fond en ses joueurs qui sont capables d’inscrire un but et de compliquer la tâche à Vita Club dans ce match qui sera arbitré par le Sud Africain  Victor Miguel de Freitas Gomes assisté par ses compatriotes Johannes Sello Moshidi et John Van Wyk Mervyn.
A noter que ce tour des seizièmes en Ligue des champions est l’ultime cap avant l’entame de la phase de poule, ce qui n’est pas le cas pour la Coupe de la CAF où il y aura encore des seizièmes de finale bis, matches prévus en avril prochain avec l’engagement des éliminés de la C1 et des équipes qui parviendront à franchir ce tour des seizièmes de ce week-end.
A ce propos, la mission s’annonce compliquée pour le Raja qui croisera le fer avec le FC Nouadhibou, sachant qu’à l’aller les Verts ont été tenus en échec, un partout. Une issue de parité bien loin d’arranger les affairez des partenaires de Hafidi qui revient d’une blessure tout comme d’ailleurs Jbira.
Un match qui se déroulera sur pelouse synthétique ancienne génération, ce qui ne devrait pas faciliter les choses mais il faudrait faire avec. Le temps de cette partie, les Rajaouis doivent mettre au placard toutes leurs misères et cravacher dur afin de renverser la tendance. Car une élimination à ce stade prématurée de la compétition serait un fiasco de trop qui aggraverait la crise qui mine le club depuis un bon bout de temps.
Les hommes de Garrido, savent donc à quoi s’attendre lors de ce match qui se jouera à guichets fermés et dont l’arbitrage a été confié aux Guinéens Ahmed Toure au centre et Aboubakar Doumbouya et Sidiki Sidibe comme juges de ligne.  
Enfin, la RSB, qui en est sa seconde participation continentale, aura à cœur de faire mieux cette fois-ci en balisant son chemin pour le tour suivant aux dépens du Club Africain. Il est vrai que les Berkanis avaient remporté à domicile le premier acte sur la marque de 3 à 1 mais ils doivent se méfier de cette coriace équipe qui, poussée par son public, ne manquera certainement pas de jouer à fond ses chances pour atteindre son objectif.
Aux Berkanis de déjouer ce scénario et de négocier avec intelligence les péripéties de cette partie qui sera sifflée par les Rwandais Louis Hakizimana secondé par Theogene Ndagijimana et Ambroise Hakizimana.

Mohamed Bouarab
Samedi 17 Mars 2018

Lu 802 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés