Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue 1 : Vers des sanctions aggravées pour Rami, Lopes et Marcelo en commission supérieure d'appel de la FFF




La passe d'armes entre l'OM et l'OL est encore loin d'être terminée. Après des jours passés à s'écharper via médias interposés, les deux clubs devaient se retrouver jeudi du côté de la commission d'appel de la FFF. En jeu, les sanctions infligées à Adil Rami, Anthony Lopes et Marcelo. Mais pas que...
Tel un couple qui se chamaille mais ne se quitte plus, l'OM et l'OL devaient se retrouver hier, devant la commission supérieure d’appel de la FFF. Si le club marseillais était bien évidemment totalement concentré sur sa demi-finale retour face à Salzburg, il gardait néanmoins et forcément un œil sur ce qu'il allait se passer à Paris. Et plus précisément du côté de la commission supérieure d'appel de la FFF, saisie par les deux clubs après les sanctions infligées par la commission de discipline de la LFP. En effet dans un premier temps, la LFP avait eu la main lourde suite aux incidents de fin de rencontre d’OM-OL et Adil Rami ainsi qu’Anthony Lopes avaient été suspendus pour trois matches fermes. Marcelo, quant à lui, écopait de deux matches avec sursis. C’est dire que tout ce beau monde jouait gros.
Selon L'Equipe, il est loin d'être dit que l'instance de la 3F se montre clémente avec les principaux concernés. Comme rappelé par le quotidien, Bordeaux avait fait appel de la sanction de Malcom lorsque ce dernier avait été puni pour deux matches (un ferme, un avec sursis) pour simulation. Résultat, il avait écopé de deux matches fermes. Même topo pour Stephane Ruffier qui, de son côté, n'avait pas vu sa sanction aggravée après son expulsion face à Monaco en décembre dernier... mais avait vu ses quatre matches ferme confirmés.
En plus de Rami, Lopes et Marcelo, la commission d'appel de la FFF pourrait en profiter pour punir d'autres joueurs non concernés par les premières sanctions. Selon le quotidien sportif, Mouctar Diakhaby, qui avait participé aux échauffourées à la fin de la rencontre entre l'OM et l'OL le 18 mars dernier, était aussi dans le collimateur. Avant Salzbourg, l'OM espérait donc gagner une première bataille. Mais la 3F veillait au grain.

Vendredi 4 Mai 2018

Lu 416 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés