Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les résultats financiers d’Addoha devraient refléter l’appréciation du profil de risque

Le leader national de l’immobilier afficherait une croissance de 24% du résultat net part du Groupe




Les résultats financiers du leader national du secteur de l’immobilier, Addoha, au titre de l’exercice 2016 devraient refléter pleinement l’appréciation du profil de risque du Groupe, selon les pronostics des analystes d’Upline Securities.
Les estimations de la société de bourse tablent sur une croissance de 24% du résultat net part du Groupe (RNPG), profitant d’une structure de revenus plus avantageuse (prépondérance de la contribution des filiales détenues à 100% par Addoha) et de l’allègement des frais financiers grâce aux retombées du Plan génération cash (PGC), rapporte la MAP.
Au terme de l’exercice écoulé, l’exécution du PGC continue de rétablir les équilibres bilanciels du Groupe Addoha, comme en atteste un niveau du gearing en dessous du seuil des 50%, soulignent les analystes d’Upline à l’occasion de la publication d’un communiqué détaillant l’état d’avancement dudit plan à fin 2016.Ce dernier fait état d’un désendettement net de 1,4 milliard de dirhams (MMDH) en 2016, contre 1,5 MMDH prévus initialement, soit un taux de réalisation de 93%, ont-ils relevé.
Ainsi, le montant global de désendettement depuis le début du Plan s’est établi à 3,215 MMDH (contre 2,7 MMDH prévus à date), permettant de réduire les dettes nettes du Groupe à 6,101 MMDH (contre 9,316 MMDH au 31/12/2014).
Sur une durée de 2 ans, l’endettement net de l’immobilière cotée à la Bourse de Casablanca s’est allégé de 34,5%, pour un gearing de 49% à fin 2016, versus 80,2% à fin 2014, ajoute la même source. Le document fait également état de la vente de 5.742 unités de stocks de produits finis, contre 5.899 unités prévues initialement, soit 48% du total des préventes (contre 45% prévus à date), tandis que le cash collecté se situe à 8,271 MMDH, contre 8,946 MMDH prévus dans le cadre du Plan. Dans cette somme, le segment économique et moyen standing y a contribué à hauteur de 63,5% à 5,253 MMDH, le reste étant réalisé par la Business Unit haut standing.
S’agissant de l’investissement lié à la production, il ressort à 3,808 MMDH en 2016 (contre 4,220 MMDH budgétés), ayant permis la production de 13.388 logements, au moment où les décaissements liés à l’acquisition du foncier se sont établis à 160 millions de dirhams (MDH), pour un budget prévisionnel annuel de 300 MDH. Par ailleurs, les analystes d’Upline pensent qu’à l’approche de la fin du Plan triennal génération cash, le Groupe Addoha devrait s’atteler à redéfinir les contours d’une nouvelle stratégie, laquelle devrait identifier clairement de nouveaux relais de croissance.

Vendredi 20 Janvier 2017

Lu 1068 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.