Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les importations de céréales creusent les sillons du déficit commercial

Facture énergétique et faiblesse de la compétitivité aggravent la situation




Le déficit commercial demeure structurel. La double dépendance climatique et énergétique ainsi que la faiblesse de la compétitivité de l’économie nationale continuent à aggraver le déficit de la balance commerciale. Ainsi, après une aggravation de 19,6% en 2016 qui s’est creusée de 2,6% en 2017, l’année 2018 a enregistré une hausse du déficit commercial de 10,9%, soit 11.484 MDH, ont indiqué les dernières statistiques livrées par l’Office des changes. Une situation imputable, selon le même document, à un accroissement des importations (+40.03 MDH) plus conséquent que celui des exportations (+28.552 MDH).
En détail, la hausse des importations de biens et services est due à l’accroissement des importations de biens (+36.450 MDH), notamment de produits énergétiques et de biens d’équipement, et dans une moindre mesure à celui des dépenses de services (+3.586 MDH). Parallèlement, la progression des exportations est à mettre à l’actif de la hausse des expéditions des biens (+21.644 MDH), particulièrement des ventes des phosphates et dérivés et celles du secteur de l’automobile, ainsi que de la bonne tenue des recettes de services (+6.908 MDH). S’agissant des recettes MRE, elles ont atteint 64.758 MDH contre 65.898 MDH à fin 2017. Enfin, le flux des IDE a enregistré un accroissement de 25,9% ou +6.748 MDH (+32.781 MDH contre +26.033 MDH). Ce résultat s’explique par une hausse des recettes (+11.697 MDH) plus accentuée que celle des dépenses (+4.949 MDH)
L’Office des changes a indiqué dans ce même sens que les importations ont enregistré une hausse de 9,6% au titre de l’année 2018. Les importations CAF se sont élevées à 480.321 MDH contre 438.080 MDH une année auparavant, soit une hausse de 9,6% ou +42.241 MDH. Cette évolution est le résultat de l’accroissement des importations de l’ensemble des groupes de produits, principalement des achats de produits énergétiques (+12.697 MDH), de biens d’équipement (+10.407 MDH) et de produits finis de consommation (+7.878 MDH). Ces trois groupes de produits représentent 64,6% du total des importations contre 63,7% en 2017. La hausse des achats de ces trois groupes de produits constitue 73,3% de la hausse totale des importations.
Les importations de biens d’équipement ont enregistré un accroissement de 9,5% ou +10.407 MDH par rapport à 2017 (119.759 MDH contre 109.352 MDH). Les importations de demi-produits ont également augmenté (99.621 MDH contre 95.571 MDH) une année auparavant, soit +4,2% ou +4.050 MDH. En dépit de cette augmentation, la part des achats de ces deux groupes de produits dans le total des importations a ainsi reculé de 1,1 point soit 45,7% contre 46,8% une année auparavant.
Quant à la facture énergétique, elle a atteint 82.239 MDH contre 69.542 MDH une année auparavant, en hausse de 18,3% ou +12.697 MDH. Sa part dans le total des importations se situe à 17,1% (15,9% un an auparavant). Cette hausse s’explique, principalement, par les achats de gasoil et fuel (+20,7% ou +7.086 MDH) provenant essentiellement de la hausse des prix (+28,3% : 5.814 DH/T contre 4.532 DH/T un an auparavant). En revanche, les quantités importées se sont inscrites en baisse (-5,9% : 7.116mT contre 7.566mT).
Les approvisionnements en produits céréaliers se sont élevés à 14.270 MDH au titre de 2018 contre 13.513 MDH une année auparavant, soit +5,6% ou +757 MDH. Cette évolution provient de l’augmentation des importations du blé (+784 MDH) et du maïs (+232 MDH) qui ont été atténuées, toutefois, par la baisse des achats d’orge (-259 MDH).
L’augmentation des importations du blé résulte de la hausse des quantités importées de 9,8% (3.987mT contre 3.630mT). Les prix quant à eux se sont stabilisés à 2.288DH/T en 2018.

Driss Sarhan
Vendredi 8 Février 2019

Lu 778 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com