Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le président de l'Assemblée nationale du Gabon réitère le soutien de son pays à l'intégrité territoriale du Maroc




Habib El Malki : Le Maroc et le Gabon partagent les mêmes valeurs et contribuent efficacement aux efforts des missions onusiennes
Faustin Boukoubi : Le Maroc assure un rôle majeur en Afrique et sans le Royaume, l’action africaine ne peut pas aboutir


Le président de l'Assemblée nationale du Gabon, Faustin Boukoubi, a réitéré, lundi à Rabat, le soutien permanent de son pays à l’intégrité territoriale du Maroc.
«Feu Omar Bango a apporté son soutien à la Marche Verte dans les années 70 et, depuis, nous soutenons en permanence l’intégrité territoriale du Royaume», a-t-il affirmé lors d’entretiens avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, saluant le retour du Maroc à l’Union africaine.
Faustin Boukoubi, qui effectue une visite d’amitié et de travail au Royaume à la tête d’une importante délégation, a souligné que «le Maroc assure un rôle majeur en Afrique et sans le Royaume, l’action africaine ne peut pas aboutir».
Il a, dans ce sens, exprimé la volonté de son pays de consolider la coopération économique et commerciale avec le Maroc et d’intensifier l’échange des expériences et des expertises dans les domaines écologique et parlementaire, assurant que la signature d’un mémorandum d’entente entre les deux institutions législatives est de nature à institutionnaliser leur relation et leur donner une nouvelle impulsion.
Pour sa part, Habib El Malki a salué, en présence des présidents des deux groupes d’amitié parlementaire, les relations solides et exceptionnelles liant les deux pays, sur la base de la confiance et du soutien réciproque, sous l’égide des deux chefs d’Etat, mettant en exergue la profondeur et la multitude des aspects de coopération dans des domaines vitaux, comme l’agriculture, l’industrie, les mines et la formation.
Il a également loué le soutien de la République du Gabon à l’intégrité territoriale du Royaume au sein des forums continentaux et internationaux, mettant en relief la concordance des positions entre les deux pays à tous les niveaux.
«Le Maroc et le Gabon partagent les mêmes valeurs et contribuent efficacement aux efforts des missions des Nations unies pour instaurer la paix et la stabilité», a-t-il dit.
Sur le plan parlementaire, Habib El Malki a affirmé que la signature d’un mémorandum d’entente entre la Chambre des représentants et l'Assemblée nationale du Gabon, à l’occasion de cette visite, ouvrira de nouvelles perspectives devant la coopération parlementaire bilatérale, appelant à insuffler plus de dynamisme à l’action du groupe d’amitié parlementaire Maroc-Gabon et à intensifier la concertation et l’échange de visites entre les parlementaires des deux pays.
Au terme de ces entretiens, les deux responsables ont signé un mémorandum d'entente visant à développer les relations politiques, économiques, culturelles et scientifiques entre les deux pays.
A travers ce mémorandum signé par le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki et le président de l'Assemblée nationale du Gabon, Faustin Boukoubi, les deux institutions s'engagent à consolider les relations dans divers domaines et à organiser des visites et des rencontres bilatérales pour les délégations parlementaires afin de faciliter l'interaction entre les deux institutions dans divers domaines déterminés d'un commun accord.
L'ambition est de consolider les relations entre le groupe d'amitié «Gabon-Maroc» à l'Assemblée nationale du Gabon et le groupe d'amitié Maroc-Gabon à la Chambre des représentants marocaine, à travers l'intensification des contacts et l'échange de plusieurs visites.
Il s'agit également de promouvoir l'échange des points de vue et de favoriser le dialogue et la concertation à différents niveaux, bilatéral, continental et multilatéral.
Pour Habib El Malki, la signature de ce mémorandum d'entente qui s'inscrit dans le cadre d'une visite d'amitié et de travail du président de l'Assemblée nationale du Gabon accompagné d'une délégation importante, reflète la qualité des relations bilatérales excellentes entre le Royaume du Maroc et la République du Gabon.
Ce mémorandum va ouvrir de nouveaux horizons pour les deux institutions, a-t-il dit, mettant en avant la diversité des domaines de coopération existantes entre les deux pays tels que le tourisme, les mines, la formation, l'agriculture et l'industrie.
Il a, par la même occasion, salué la position du Gabon soutenant l'intégrité territoriale du Maroc, que ce soit au niveau de l'Union africaine ou des Nations unies.
Faustin Boukoubi a, pour sa part, indiqué que la signature de ce mémorandum d'entente vise à renforcer la coopération entre le Maroc et le Gabon dans plusieurs domaines ainsi que de formaliser les liens entre les deux pays.
Il s'est, en outre, félicité des relations distinguées entre la Chambre des représentants et l'Assemblée nationale du Gabon.

Entretiens avec Saâd Dine El Otmani et Nasser Bourita

Le président de l'Assemblée nationale de la République du Gabon, Faustin Boukoubi, a eu lundi à Rabat des entretiens avec le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, et le 5ème vice-président de la Chambre des conseillers, Abdelhamid Souiri.
Ces rencontres ont été l'occasion de réaffirmer la particularité de l'amitié maroco-gabonaise, qui puise sa force dans les relations fraternelles unissant les chefs d’Etat des deux pays, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Ali Bongo Ondimba et le soutien constant du Gabon à l’intégrité territoriale du Maroc, ainsi qu'à son  retour au sein de l'Union africaine et de toutes les organisations continentales.
Faustin Boukoubi qui a également été reçu le même jour au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger a souligné dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens avec Nasser Bourita, que les Parlements marocain et gabonais sont appelés à contribuer à la consolidation des relations entre les peuples des deux pays.
«Notre devoir, en tant que parlementaires, est de continuer à renforcer ces relations», a-t-il indiqué, faisant savoir que les parlementaires gabonais sont engagés sur cette voie.
Il a aussi relevé que le Gabon tire déjà profit des excellentes relations avec le Royaume notamment sur le plan économique où les investisseurs marocains exercent dans différents secteurs de l’économie gabonaise.
Sur le plan social, les étudiants gabonais qui ont poursuivi leurs études au Maroc contribuent au processus de développement de leur pays, a-t-il fait observer, évoquant aussi les fortes relations bilatérales sur le plan culturel.

 

Habib El Malki se réunit avec les présidents des groupes et groupement parlementaires

Les assertions concernant l’éventuel entretien accordé à un journal hébreu son dénuées de tout fondement

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a tenu lundi 16 décembre une réunion avec les présidents des groupes et groupement parlementaires.
Au début de cette rencontre, l’accent a été mis sur l'atmosphère positive dans laquelle se sont déroulées les réunions de la quatrième session du Forum parlementaire maroco-français. Cette session s'inscrit dans le cadre du dialogue parlementaire qui traduit la vitalité des relations bilatérales et la convergence des points de vue sur de nombreuses questions continentales, régionales et internationales. Et dans ce cadre, les composantes de la Chambre des représentants ont relevé avec stupéfaction les fausses informations relayées par certains médias selon lesquelles le président de la Chambre, Habib El Malki, aurait accordé un entretien à un journal «hébreu», soulignant que ces assertions sont dénuées de tout fondement et qu’elles sont colportées par certaines parties qui cherchent à porter atteinte aux relations entre le Maroc et la France et à minorer les résultats positifs qui ont résulté de cette session.
Par ailleurs, la réunion a examiné la préparation de la tenue de la session mensuelle consacrée aux questions de politique publique. Il a été convenu de consacrer cette session au thème : "Stratégies sectorielles dans le domaine de l’industrialisation". Et dans le cadre de la réforme du système de questions orales, il a été décidé d'organiser une journée d'étude le mardi 24 décembre, après l’examen des propositions des groupes et  groupement parlementaires.
La réunion a également débattu du programme de travail des commissions et de l'activité législative de la Chambre des représentants.
 H.T

Mercredi 18 Décembre 2019

Lu 2152 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif













Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com