Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le no man’s land d’El Guerguarat fait peau neuve



Les autorités marocaines ont entamé lundi une grande opération de déblaiement et de nettoyage dans la zone tampon d’El Guerguarat, quelques jours après avoir pourchassé les miliciens du Polisario de cet important point de passage entre le Maroc et la Mauritanie. Plusieurs engins de terrassement ont été déployés par la province d’Aousserd, dont dépend administrativement la région, et les services du ministère de l’Equipement lors de cette opération qui vise à déblayer la piste de 3,8 km séparant les poste-frontières marocain et mauritanien, et à nettoyer la zone en la débarrassant des pneus, des ordures et des carcasses de véhicules abandonnés sur place. Ces carcasses et déchets sont ensuite évacués vers la fourrière communale. Il faut dire que cette zone, surnommée “Kandahar” du nom de la célèbre ville d’Afghanistan, est devenue un lieu où ont prospéré par le passé les trafics de tous genres. C’est là que les trafiquants tentent en effet d’écouler des voitures d’occasion ramenées de l’Afrique de l’Ouest et qui portent souvent des papiers et plaques d’immatriculation falsifiés. Face aux contrôles stricts imposés par les douanes et les services de sécurité marocains au poste-frontière d’El Guerguarat, les trafiquants abandonnent ces véhicules dans le désert… En attendant peut-être des lendemains meilleurs ! Les engins nettoient également la zone des déchets et restes des tentes brûlées par les coupeurs de route lors de leur fuite après l’intervention de sécurisation menée vendredi dernier par les FAR en vue de restaurer la fluidité du trafic des biens et des personnes via ce point de passage et mettre un terme aux actes de vandalisme menés par les bandits venant des camps de Lahmada. Lors d’un entretien téléphonique lundi avec le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, S.M le Roi Mohammed VI a souligné qu’après l’échec de toutes les tentatives louables de l’ONU, le Royaume du Maroc a pris ses responsabilités dans le cadre de son droit le plus légitime, d’autant plus que ce n’est pas la première fois que les milices du Polisario s’adonnent à des agissements inacceptables dans cette zone. Le Souverain a ajouté que le Royaume du Maroc continuera à prendre les mesures nécessaires afin d’assurer l’ordre et garantir une circulation sûre et fluide des personnes et des biens à El Guerguarat, et demeure fermement déterminé à réagir, avec la plus grande sévérité, et dans le cadre de la légitime défense, contre toute menace à sa sécurité et à la quiétude de ses citoyens.

La France salue l’attachement du Maroc au cessez-le-feu

La France a salué, mardi, l’attachement du Maroc au cessez-le-feu, suite à l’initiative du Royaume visant à rétablir la libre circulation des biens et des personnes dans la zonetampon d’El Guerguarat. “La France salue l’attachement du Maroc au cessez-le-feu. Celui-ci doit être préservé, de même que le processus politique doit être relancé dans le cadre des Nations unies”, a déclaré la porte-parole du Quai d’Orsay. La France “suit avec attention les événements de Guerguarat”, a souligné la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, rappelant que son pays “a exprimé publiquement sa préoccupation quant au blocage de ce point de passage et rappelle l’importance de la liberté de circulation des biens et des personnes dans la zone”. Soulignant que la France “prend acte des mesures prises par le Maroc”, elle a fait savoir que le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères “reste en contact avec ses homologues dans la région”.

La Guinée-Bissau encourage l’action du Royaume visant à stabiliser pacifiquement la situation
La Guinée-Bissau a fait part, mardi, de son encouragement de l’action du Maroc visant à stabiliser pacifiquement la situation à El Guerguarat et à éviter l’affrontement. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Communautés de la République de Guinée-Bissau dit suivre “avec une très grande préoccupation l’évolution de la situation sécuritaire dans la zone d’El Guerguarat, encourageant “l’action du Maroc pour la stabilisation pacifique à El Guerguarat, en vue d’éviter l’affrontement, tout en envisageant le retour le plus rapide à la voie des négociations pour la résolution de la crise”. Le ministère souligne que “la République de GuinéeBissau demeure disponible à soutenir tous les efforts internationaux sous l’égide de l’ONU afin de parvenir à une solution politiquement consensuelle et durable à ce conflit”. 

La Zambie salue l’action pacifique et décisive des FAR à El Guerguarat
Le gouvernement de la République de Zambie salue “l’action pacifique et décisive» prise par le Royaume du Maroc pour assurer la libre circulation des marchandises et des personnes dans la zone tampon d’El Guerguarat, indique un communiqué du ministère zambien des Affaires étrangères publié mardi. «Le gouvernement de la Zambie soutient pleinement la libre circulation du trafic commercial et civil dans cet important corridor”, souligne le ministère, notant «suivre avec une profonde inquiétude les évolutions émanant de la zone tampon». Le ministère zambien des Affaires étrangères a également réitéré son soutien et «sa reconnaissance de l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc». Il a de même souligné l’importance des efforts entrepris par le Royaume pour parvenir à “une solution pacifique et durable du conflit avec le soutien des Nations unies, comme indiqué explicitement dans les résolutions du Conseil de sécurité”.

La Somalie se tient aux côtés du Maroc dans la protection de son territoire national
Le gouvernement somalien se tient aux côtés du Maroc dans l’ensemble des mesures qu’il entreprend pour protéger sa sécurité et sa souveraineté sur ses territoires à travers l’intervention du Royaume pour rétablir la libre circulation civile et commerciale au niveau du poste-frontière d’El Guerguarat, a indiqué le ministère somalien des Affaires étrangères. “Le gouvernement de la République fédérale de Somalie se tient aux côtés du Royaume du Maroc frère dans l’ensemble des mesures qu’il entreprend pour protéger sa sécurité et sa souveraineté sur ses territoires au niveau du poste-frontière d’El Guerguarat entre le Maroc et la Mauritanie”, a précisé le ministère sur son compte Twitter. Le ministère a également appelé à protéger la sécurité des citoyens et la fluidité du trafic routier et commercial. La position de Mogadiscio vient s’ajouter à l’élan de solidarité et de soutien qui se poursuit en faveur de l’intervention du Maroc pour mettre fin à l’obstruction de la circulation civile et commerciale au niveau du poste-frontière d’El Guerguarat, passage vital pour les flux commerciaux entre le Royaume et son continent. Plusieurs pays arabes et africains, mais aussi des Organisations régionales, ont ainsi fait part d’un appui ferme et sans équivoque à l’intervention “légitime” du Royaume pour rétablir le statu quo au niveau de cette zone tampon. Dans leurs réactions, ils ont également condamné vigoureusement les mésaventures illégales et provocatrices des séparatistes du polisario.

Libé
Mercredi 18 Novembre 2020

Lu 247 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Juin 2021 - 22:46 Le gazoduc maroco-nigérian sur la bonne voie




Flux RSS