Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le football dans la région de Beni Mellal-Khénifra boosté par l'accession du RCOZ chez l'élite




La scène sportive dans la région de Béni Mellal-Khénifra a été marquée, lors de cette saison 2017, par la montée chez l'élite du Rapide Oued Zem, une première dans l'histoire de ce club qui vient de fêter ses 91 ans. 
Cet exploit, ainsi que la présence déjà en première division des clubs de l'Olympic de Khouribga et de l'Atlas Khénifra, ainsi que d'autres équipes locales qui brillent en seconde division, conforte l'image de cette région sur le plan sportif.
La région figure en effet parmi les rares au niveau national à disposer de trois clubs au sein de la Botola Pro, ce qui a suscité sur l'engouement des enfants et des jeunes pour rejoindre les rangs de ces clubs.
Avec autant de clubs, aussi bien parmi l'élite qu'au niveau de la seconde division, les compétitions de cette année se déroulent dans une ambiance spectaculaire marquée par une compétition acharnée qui tient en haleine les fans.
La rivalité prend d'autant plus d'ampleur lors des derbys mettant aux prises les équipes locales, ces matchs attirant d'immenses foules avides de suivre un football de haut niveau.
La montée de l'équipe de Oued Zem en première division intervient, rappelle-t-on, après une ultime victoire à domicile face au club de Témara lors d'une rencontre placée sous le signe de l'intensité et du suspense.
L'équipe locale a réussi la montée en consolidant sa position en tête du classement général de deuxième division avec 52 points au compteur après 30 matchs disputés, dont 13 victoires, 11 nuls et 6 défaites avec un total de 34 buts inscrits et 22 concédés.
Le Rapide Oued Zem, qui vient d'accéder pour la première fois de son histoire en division d'élite, entend jouer les premiers rôles cette saison, avait indiqué alors son président, Amine Nouara. 
Dans un entretien accordé à la MAP, M. Nouara a rappelé que le Rapide a réalisé l'exploit d'assurer une place au sein de la Botola Pro après une année seulement passée en deuxième division. Aujourd'hui, il est déterminé, assure-t-il, à continuer sur cette lancée pour réaliser de bonnes performances et apporter plus de joie à ses supporters. 
Pour ce faire, le comité dirigeant s'est investi pour le recrutement de nouveaux joueurs capables de donner un plus à l'équipe, ainsi que pour s'assurer de nouveaux sponsors en mesure d'injecter des fonds pour surmonter le handicap de l'insuffisance des moyens financiers.
Fondé en 1926, le club doit son nom à l'équipe autrichienne de Rapide de Vienne, qui a visité Oued Zem, sous l'occupation française, pour disputer un match amical. Après l'ouverture d'une usine de coton dans cette ville, le nom a été changé à Rapide coton Oued Zem. Mais, il a été de nouveau modifié après la fermeture de l'établissement.
Malgré les réalisations des équipes de football de la région au cours de cette année et le rayonnement de ses clubs dans divers sports lors de multiples événements sportifs, la promotion de la pratique du sport  reste néanmoins tributaire de la réhabilitation et du renforcement des infrastructures sportives ainsi que d’un travail de fond d'encadrement des jeunes afin de pouvoir représenter dignement la région et le Maroc lors des prochaines compétitions sportives.

Libé
Mardi 19 Décembre 2017

Lu 594 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés