Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Wydad et le Raja aiguisent leurs ambitions : Khénifra au pied du mur




Le WAC et le RCA, victorieux respectivement devant la RSB (2-1) et le CAK (2-3), se sont rappelés au bon souvenir de tous et ont annoncé la couleur quant à leur intention finale, à savoir celle  de récolter – une fois de plus serait-on tentés de dire- les lauriers de fin de saison de ce bon vieux championnat.
Le WAC, en s’imposant in extremis, au Complexe sportif Mohammed V à Casablanca face aux malheureux ‘’Calamentis’’ de la RSB, ont à défaut d’avoir plu à une galerie peu garnie pour la circonstance, fait, comme dirait le jargon, dans l’essentiel. Les Rouges, blancs pour ce choc, avaient pourtant cru s’être facilités la tâche en inscrivant un but d’entrée de match par leur latéral droit   Abdellatif Noussair. Mais c’était méconnaître les hommes à Jaâouani dont la réaction glaça, tout le match durant, le public bidaoui qui snoba la Champions League pour porter son équipe. Et les ‘’Calamentis de revenir par l’intermédiare de l’inévitable Ayoub El Kaabi à la demi-heure de jeu. Et puis ce fut le déferlement sur les buts wydadis de la part de la RSB. On ne comprend vraiment pas comment au score final ce sont les locaux qui empochèrent les points victorieux tant la domination des visiteurs fut nette et sans bavure au regard des nombreuses occasions vendangées. Toujours est-il que la rencontre fut folle et rythmée et surtout plaisante à suivre. Il a fallu le but d’Amine Attouchi à un quart d’heure de la fin de la rencontre pour atténuer les ardeurs des Berkanis et permettre aux hommes de Benzerti de gérer à bon escient le restant de la partie. De cette victoire, le WAC met la pression sur l’IRT qu’il rencontrera dimanche au Détroit à guichets fermés et en devient second au classement à quatre points du leader.
Cette place, le Raja peut tout autant l’envisager à la faveur d’un succès en un autre match retard contre le RCOZ mercredi prochain. Mais en attendant, il devra se défaire du MAT dimanche, les clubs casablancais étant en confrontation avec ceux du Nord. Les Verts, lors de leur rencontre face au CAK, n’ont pas compati mercredi au sort des Zaïanis premiers relégables et surtout dans un sacré pétrin au Municipal de Khénifra. Les locaux, encouragés par un public voué à cette cause qu’est le maintien, entrèrent bien dans le match quand leur Africain de service inscrivait à la vingtième minute le premier but de ce match poursuite. Le vaillant et inévitable capitaine des Verts Badr Banoun égalisait à la demi-heure. On a dû aux vestiaires remonter les bretelles des joueurs du CAK qui entamèrent tambour battant la seconde mi-temps par un but d’Ayoub El Gaadaoui. A l’heure de jeu, Mouhsine Iajour se manifesta et fit revenir son équipe dans le match avant qu’Abderrahim Chakir, en fin de rencontre, ne vienne voler la victoire des siens pour permettre au Raja de revenir à sept points de l’IRT. Avec une rencontre en moins, l’espoir demeure. Le CAK reste, en bon bonnet d’âne, scotché à l’avant-dernière place. Cela promet pour la suite une compétition toute de suspense.

Mohamed Jaouad Kanabi
Vendredi 27 Avril 2018

Lu 802 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés