Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Souverain nomme Mohamed Bachir Rachdi président de l'Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption




Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu, jeudi 13 décembre 2018 au Palais Royal à Rabat, Mohamed Bachir Rachdi que le Souverain a nommé président de l'Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption.
A cette occasion, Sa Majesté le Roi a mis l’accent sur l’importance que le Souverain ne cesse d’accorder à la lutte contre la corruption sous toutes ses formes, tant au niveau du fonctionnement des administrations et établissements publics et son impact sur les services rendus aux citoyens, qu’au niveau des répercussions négatives de ce fléau sur les différents secteurs de l’économie nationale et sur la réalisation d’un développement durable et équilibré.
Dans ce cadre, le Souverain a donné ses Hautes orientations au nouveau président afin d’œuvrer à la mise en oeuvre optimale des missions confiées par la Constitution à cette instance nationale, notamment en ce qui concerne la prise d’initiative, la coordination, la supervision de l'exécution et le suivi des politiques de lutte contre la corruption, la contribution à la moralisation de la vie publique, la consécration des principes de bonne gouvernance, de la culture du service public, et de l’intérêt général, ainsi que des valeurs de la citoyenneté responsable.
Sa Majesté le Roi a également souligné la nécessité de la coordination, de la coopération et de la conjugaison des efforts avec les institutions et instances nationales concernées, chacune en ce qui la concerne, pour une mobilisation collective, l’utilisation de tous les mécanismes de sensibilisation et des moyens juridiques dans le but de prévenir et de lutter contre ce fléau dans toutes ses manifestations, et l’application des procédures légales et judiciaires à l’encontre des contrevenants.

Biographie

Mohamed Bachir Rachdi est né en 1960 à Khouribga. Titulaire du diplôme d'ingénieur d'Etat en génie électrique et informatique industrielle de l’Ecole Mohammedia d’Ingénieurs à Rabat, il est actuellement le président directeur général d’une société marocaine spécialisée dans la production de solutions informatiques.
Il est également membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE), ainsi que du Conseil de l’Observatoire national du développement humain (ONDH).
Membre du Conseil national et ex-secrétaire général de Transparency Maroc, Bachir Rachdi préside aussi la Commission "Ethique et bonne gouvernance" de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).
Il a été membre du Comité exécutif de l’Instance centrale de prévention de la corruption et du Collectif associatif pour l’observation des élections en 2002.

Samedi 15 Décembre 2018

Lu 734 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com