Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Premier secrétaire de l’USFP donne le coup d’envoi de la dynamique organisationnelle régionale à Tanger


Rachid Meftah
Mardi 10 Janvier 2023

Nous sommes attachés, société et Etat, au soutien de la cause palestinienne 
L’épopée des Lions de l’Atlas a livré d’importants enseignements de civisme, d’altruisme et de détermination à la jeunesse marocaine
Le chantier de la protection sociale est une véritable révolution sociale 
C’est dans la région de Tanger -Tétouan – Al Hoceima que le Premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires, Driss Lachguar, a donné le coup d’envoi de la dynamique organisationnelle des structures et instances du parti au niveau régional et local du pays. Ainsi, le lancement de ce vaste chantier organisationnel sur décision du Bureau politique du parti a débuté par une réunion avec le secrétaire régional de ladite région, regroupant le groupe d’action du Bureau politique, et les parlementaires élus dans cette région. A cette occasion, le Premier secrétaire du parti des forces populaires a prononcé une allocution d’ouverture indiquant que son choix de la région du Nord du Royaume pour donner ce coup d’envoi crucial intervient eu égard à l’action appréciable qui y est menée par les acteurs ittihadis et à la pertinence des chantiers de développement en cours dans les différentes composantes territoriales de cette région, de même qu’il a été tenu compte à cet effet de sa proximité de nos voisins et amis espagnols. Cette rencontre, a-t-il mis en avant, sera l’occasion d’évaluer l’action et la situation du parti et de tracer la feuille de route de notre déploiement organisationnel au niveau de cette région. D’autre part, Driss Lachguar s’est dit fier de l’élection de Fadi Ouakili El Aassraoui secrétaire général de la Chabiba ittihadia et de Youssef Aidi secrétaire général de la Fédération démocratique du travail (FDT), tout en ajoutant que les instances dirigeantes de l’USFP déclarent leur pleine adhésion à cette dynamique. Le Premier secrétaire du parti de la Rose a, en outre, rappelé que cette réunion coïncide avec la commémoration du 31ème anniversaire du décès du défunt Abderrahim Bouabid et invité l’assistance à lire la Fatiha implorant le Tout-Puissant de le couvrir de Sa grande Miséricorde. «Vous êtes au fait du grand rôle joué par le défunt Abderrahim Bouabid dans la vie politique de notre pays au cours d’une longue durée et sa contribution en tant qu’avocat dans la défense des droits et libertés », a-t-il souligné, avant d’ajouter que cette réunion intervient également dans une conjoncture difficile de la cause palestinienne du fait des agissements de l’occupant israélien. « Nous Marocains, société et Etat, sommes toujours attachés au soutien d’une solution politique de la question palestinienne et au droit du peuple palestinien à l’édification de son Etat indépendant avec pour capitale Al Qods Ach-Charif» a-t-il entamé, en déclarant qu’à la suite de la constitution d’un gouvernement israélien sur la base d’une Alliance d’extrême droite, « nous confirmons notre soutien inconditionnel au peuple palestinien confronté aux provocations actuelles et appelons tous les adeptes de la paix en Israël à la mobilisation pour le renforcement du projet de paix et à la multiplication de pressions sur ce gouvernement de droite qui ne tient nullement compte des démarches internationales dans ce sens ». Driss Lachguar a, dans le même ordre d’idées, mis l’accent sur la nécessité de contribuer à rallier l’opinion publique internationale et les Nations unies et les mobiliser pour mettre un terme à ces pratiques, et ce à travers notamment la présence de l’USFP dans les instances socialistes internationales qui pourront être amenées à reconnaître l’Etat palestinien comme représentant unique et légitime du peuple palestinien. Par ailleurs, sur le plan national, le Premier secrétaire n’a pas manqué d’évoquer l’épopée victorieuse inédite des Lions de l’Atlas lors des compétitions de la Coupe du monde au Qatar, « à laquelle nous rendons hommage et dont les jeunes doivent tirer les enseignements pertinents quant au civisme, à l’altruisme et la motivation de tous les Marocains et leurs institutions quant à la contribution à l’édification de l’avenir du Maroc ». S’agissant de la cause nationale de l’intégrité territoriale du pays, Driss Lachguar a souligné qu’il « faut prendre fait et acte des acquis réalisés par notre pays » … et que le parti veillera à organiser par l’entremise du Groupe parlementaire socialiste un grand forum autour de cette cause sacrée au courant de ce mois. D’un autre côté, le Premier secrétaire a rappelé qu’au Maroc post-indépendance, «tous les slogans que nous scandions, en tant que progressistes, s’articulaient exclusivement autour de la défense des droits politiques, des valeurs nobles du libéralisme, en d’autres termes sur le droit et la suprématie de la loi ». Il a précisé, à cet égard, que le programme du parti puise sa force dans celui annoncé par Sa Majesté le Roi lors de la désignation de l’actuel gouvernement. De ce fait, a-t-il ajouté, bien que l’USFP se soit positionnée dans l’opposition, le parti a approuvé la charte de l’investissement émise par l’exécutif, d’autant que les orientations Royales accordent beaucoup d’importance à ce grand chantier. Là-dessus, le dirigeant ittihadi a estimé que le processus en cours dans le domaine de la protection sociale constitue une véritable révolution sociale, notamment dans le secteur de la santé mais aussi dans celui de l’enseignement dont particulièrement un enseignement élémentaire unifié auquel ont accès tous les enfants du pays. Concernant le volet organisationnel, le Premier secrétaire de l’USFP a insisté sur l’opportunité d’entamer les préparatifs pour l’organisation des congrès, provinciaux au mois de mars prochain en s’appuyant sur le travail des commissions provinciales et régionales et celui des parlementaires. Ces assises, a-t-il précisé, détermineront les missions des élus ittihadis et la nature de leur communication avec les citoyens. Et de conclure, en mettant en exergue que «cette année sera l’année des congrès provinciaux car la préparation des élections de 2026 doit commencer par trancher quant à la nature des structures qui y seront dédiées d’autant que nous avons besoin d’asseoir des réseaux de proximité et de nous pencher sur les questions fondamentales … » Le Premier secrétaire a enfin mis l’accent sur les chantiers qui requièrent une attention particulière tels que celui de la presse, rappelant que toutes les lois relatives à ce domaine ont été émises à l’ère du gouvernement de l’alternance… «En conséquence, nous attendrons ce que le gouvernement actuel apportera à ce secteur », a-t-il conclu. 


Lu 7583 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS