Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Onze national déroule devant l’Estonie Hervé Renard s’en prend aux réservistes




L’association Harit-Ziyech peut s’avérer percutante face  à l’Iran.    Ph.frmf.ma
L’association Harit-Ziyech peut s’avérer percutante face à l’Iran. Ph.frmf.ma
Le Onze national a terminé sa série de matches tests en perspective du Mondial sur une bonne note. Les protégés de Hervé Renard sont parvenus, samedi au stade Le Coq Arena de Tallinn, à surclasser la sélection slovaque sur le score de 3 à 1.
Une victoire qui s’est dessinée sans que les joueurs de l’EN aient besoin à trop appuyer sur le champignon. Certes, l’adversaire ne peut être catalogué parmi les gros morceaux mais il fut un bon sparring-partner qui a permis au staff technique d’effectuer les réglages qui s’imposaient.
Les partenaires de Mehdi Benatia ont abordé cette confrontation pied au plancher, dominant tous les compartiments de jeu pour voir leurs efforts récompensés dès la 11ème minute de jeu suite à une action savamment construite, déclenchée par Hakim Ziyech et conclue par Younès Belhanda.
Après l’ouverture du score, les Nationaux n’ont pas lâché prise, multipliant les assauts qui ont débouché sur un penalty transformé par Ziyech à la 38ème mn pour que la première période s’achève sur la marque de 2 à 0.
Au cours du second half, le sélectionneur national a jugé bon de reposer plusieurs cadres de l’équipe et d’intégrer des réservistes qui, d’après Hervé Renard, sont passés à côté de leur match, n’ayant pas présenté ce qu’il était attendu d’eux. En dépit de cela, un troisième but a été inscrit (72è) par Youssef Ensiri servi par Ayoub El Kaabi auteur d’une bonne prestation  qui devrait le propulser vers une place de titulaire.
La messe étant dite, les poulains de Renard se sont relâchés pour laisser l’initiative aux Estoniens qui ont réussi à éviter le carton, scorant sur un tir de Purje à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire.
Comme précité, l’EN conserve son invincibilité, sachant que sa dernière défaite remonte à une année jour pour jour, au 10 juin 2017 lorsqu’elle a été battue par son homologue camerounaise pour le compte des éliminatoires de la CAN 2019. Depuis cette date, le Onze national n’a fait que dans les probants résultats, réussissant un sans faute lors des matches de préparation pré-Mondial : Quatre victoires aux dépens de la Serbie (2-1), de l’Ouzbékistan (2-0), de la Slovaquie (2-1) et de l’Estonie (3-1) et un nul blanc devant l’Ukraine.
Des résultats faits pour booster le moral du groupe qui a regagné hier la ville russe de Voronej alors qu’une fois le Mondial entamé, l’EN aura à se taper 5540 km, distance séparant les trois villes qui abriteront ses trois matches de la phase de poule. 
A ce propos, la sortie inaugurale du Onze national pour le compte du groupe B est prévue vendredi prochain à Saint-Petersbourg contre l’Iran, avant d’enchaîner le 20 courant à Moscou contre le Portugal et l’Espagne le 25 juin à Kaliningrad.  
 

Mohamed Bouarab
Lundi 11 Juin 2018

Lu 788 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés