Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc refuse de jouer au gendarme de l’Europe

Mustapha El Khalfi : Le soutien financier de l’UE ne changera rien à la position du Royaume concernant l'émigration clandestine




Un soutien financier ne changera rien à la position constante du Maroc refusant de jouer le rôle de gendarme face à l'immigration clandestine dans le pourtour méditerranéen, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.
Lors d'un point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, il a réitéré la position «constante et claire» du Royaume rejetant la mise en place de centres d'accueil sur son sol, soulignant que ces centres ne font qu'exporter le problème sans le résoudre.
Le ministre délégué a affirmé, d'autre part, que le Royaume continuera à assumer sa responsabilité en matière de lutte contre les réseaux de l'immigration clandestine, faisant état du démantèlement, à fin août dernier, d'environ 80 réseaux dont 23 durant le seul mois d'août, ainsi que de la mobilisation de 13.000 éléments des forces de sécurité au niveau de la région du Nord.
Il a également mis en exergue «l'effort soutenu» fourni dans ce cadre, précisant que la Marine Royale a procédé, durant les deux premières semaines d'octobre courant, au sauvetage de plus de 900 personnes, dont 600 Marocains sauvés les 6 et 7 octobre.
En parallèle, a-t-il ajouté, le Royaume maintiendra sa politique humanitaire basée sur l'intégration, du fait qu'il est devenu un pays d'accueil et pas seulement de transit, et poursuivra ses efforts pour promouvoir le débat sur cette question à l'échelle africaine en vue de l'adoption d'une politique inclusive.
Cette politique humanitaire adoptée par le Maroc a enregistré un «franc succès» en permettant la régularisation de 50.000 migrants vivant dans le Royaume, dont la plupart sont issus de pays de l'Afrique subsaharienne, s'est félicité le ministre délégué.
Il convient de préciser dans ce cadre que l’Union européenne a fait part, lors du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE tenu les 17 et 18 octobre à Bruxelles, de son soutien à une proposition de l’Espagne portant sur la mise en place d’un plan d’accompagnement du Maroc en matière de gestion du défi migratoire.
Cette proposition, faite par le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, a été soutenue par le président du Conseil européen Donald Tusk et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, indique un communiqué de la présidence du gouvernement espagnol.
L’initiative concerne «une contribution d’au moins 140 millions d’euros de fonds européens» aux efforts du Maroc en matière de gestion des flux migratoires, précise la même source, soulignant que le plan d’accompagnement proposé par l'Espagne reconnaîtra les efforts du Royaume dans ce domaine.
Dans le même sens, le chef de l’Exécutif espagnol a insisté sur la nécessité pour l’UE d’apporter un large soutien au contrôle de l’immigration illégale au niveau de la route migratoire de la Méditerranée occidentale, laquelle a enregistré une hausse des arrivées de migrants clandestins par rapport aux autres routes du bassin méditerranéen.
Les chefs d’Etat et de gouvernement de l'Union européenne, réunis en sommet à Bruxelles, ont souligné la nécessité de renforcer la coopération avec les pays d’origine et de transit, en particulier en Afrique du Nord, pour lutter contre la migration illégale.
«A la suite des discussions informelles que les dirigeants ont tenues à Salzbourg, le Conseil européen souligne qu'il importe de continuer à lutter contre la migration illégale et à renforcer la coopération avec les pays d'origine et de transit, en particulier en Afrique du Nord, dans le cadre d'un partenariat plus large», lit-on dans les conclusions adoptées lors de ce sommet.

54 Subsahariens secourus au large de Saïdia

 Un garde-côtes de la Marine Royale, en patrouille maritime dans les eaux territoriales marocaines, a porté assistance, jeudi au large de la ville de Saïdia, à une embarcation en difficulté avec à son bord 54 Subsahariens candidats à la migration illégale, apprend-on de source militaire.  
Tous les Subsahariens ont été ramenés sains et saufs au port de Nador, précise-t-on de même source.

Les membres de la CPM à Bruxelles

Les membres marocains de la commission parlementaire mixte Maroc-UE au Parlement européen ont eu, depuis lundi à Bruxelles, une série de rencontres avec des députés européens, à la veille des prochaines échéances du partenariat UE-Maroc, notamment l’adoption des accords agricole et de pêche.
Selon un communiqué de la CPM, ces rencontres visent à réaffirmer la place privilégiée du Royaume dans le processus de partenariat et de voisinage qu'il partage avec l'UE et à débattre des multiples enjeux qui prévalent au niveau de la région méditerranéenne et sahélo-saharienne.
Ces réunions, qui s'inscrivent également dans la continuité et la régularité des consultations entre les députés européens et marocains, ont permis aux deux parties de souligner l'esprit constructif qui prévaut et leur attachement permanent au renforcement du partenariat Maroc-UE dans les secteurs de l'agriculture et de la pêche.
La délégation marocaine, ajoute la même source, poursuivra ces démarches durant la prochaine session plénière du Parlement européen à Strasbourg dans la perspective du vote final par les eurodéputés des deux accords de pêche et d'agriculture.

 

Samedi 20 Octobre 2018

Lu 905 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés