Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Conseil national exprime sa fierté quant à l’ appui populaire apporté aux candidates et aux candidats de l’USFP


Libé
Mardi 21 Septembre 2021

Il appartient à la direction du Parti de gérer la prochaine étape en accord avec ses choix politiques et intellectuels

Le Conseil national de l’USFP s’est réuni dimanche 19 septembre 2021. Après avoir analysé et débattu de la situation politique actuelle à la lumière des résultats des élections du 8 septembre et de la formation des conseils régionaux et communaux ; Après un débat libre et franc concernant toutes les étapes des échéances électorales, le Conseil national :

° Exprime sa fierté quant à l’appui populaire apporté aux candidates et aux candidats de l’USFP dans toutes les échéances électorales, ce qui lui a conféré une position importante dans le classement des partis politiques à l’issue des élections législatives et, partant, a fait de lui une force parmi les organisations partisanes en compétition.
° Félicite la direction politique du Parti, pour sa gestion sage et perspicace en parfaite symbiose avec ses bases, et en comptant sur la forte mobilisation de ses cadres et des différents organes qui ont pris part à la bataille électorale avec enthousiasme, fidélité et confiance en soi.
° Salue toutes les Ittihadies et tous les Ittihadis dans les campagnes et les villes qui ont permis de remporter ce pari national. En analysant la carte politique issue de ces élections et les données qui en découlent, le Conseil national annonce :
° Le slogan principal de notre campagne électorale, «Le Maroc d'abord», n’était pas seulement un slogan purement électoral, mais il va au-delà, car nous sommes toujours attachés à sa quintessence. C’est un slogan qui reste immuable quels que soient les changements survenus. En foi de quoi, le Conseil national de l’USFP :
° Affirme que les résultats des dernières élections reflètent que l’expression populaire affiche une volonté manifeste de la plupart des citoyennes et des citoyens de marquer une rupture avec les deux dernières expériences électorales, aussi bien au niveau du référentiel du parti qui présidera le gouvernement qu’au niveau des mécanismes de la gestion de la chose publique.
° Considère que l’expression populaire est au diapason de l’appel fort et clair de l’USFP pour une nouvelle alternance à horizon social-démocrate par le biais des urnes exprimant la volonté populaire.
° Exprime sa fierté pour les résultats obtenus, dans des conditions difficiles, par le Parti et qui lui ont conféré une place parmi les quatre premiers partis politiques et affirme ce qui suit :

1) L'objectif principal de notre participation aux dernières élections était de réaliser le slogan : «Le Maroc d'abord, pour une nouvelle alternance à horizon social- démocrate», dans le but d'accompagner la nouvelle étape en vue de mettre en œuvre le nouveau modèle de développement à partir de la position de la majorité gouvernementale.
2) Les résultats que nous avons obtenus, le programme que nous avons présenté, notre poids politique et électoral, et la tendance du vote populaire à parier sur un changement, notamment sur le plan social, confirment la justesse de notre slogan appelant à une nouvelle alternance à horizon social-démocrate.
3) Exprime sa préoccupation face à la tendance à vouloir imposer une sorte de domination sur les conseils élus aux niveaux régional, provincial et local, tout en bafouant parfois les règles d’une concurrence loyale.
4) Accepte la participation du Parti au gouvernement au cas où il recevrait une offre acceptable, en parfaite harmonie avec l'ambition de former un gouvernement solidaire et harmonieux avec la priorité au social et pour un Etat juste et fort.
5) En exprimant l’ambition légitime de faire partie du futur gouvernement, respecte les choix du chef de gouvernement chargé de le former. De même, il exprime la volonté de l'USFP de servir le pays à partir de quelque position que ce soit lui permettant d'accompagner la nouvelle étape.
6) Délègue à la direction du Parti la gestion de la prochaine étape, y compris la position du Parti dans la prochaine carte politique et la direction qu'il doit prendre, en accord avec ses choix politiques et intellectuels et avec la concrétisation de son slogan «Le Maroc d'abord… Pour une nouvelle alternance à horizon social-démocrate».

​L’USFP à la tête des communes d’Azemmour et Oued Laou

Zakaria Semlali de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) a été élu, lundi, président du Conseil communal d’Azemmour. M. Semlali a obtenu la confiance de 17 membres sur 30 contre 13 pour son adversaire Mohamed Santoussi du Rassemblement national des indépendants (RNI). Lors de cette séance de vote, il a été procédé aussi à l'élection des autres membres du Conseil communal. Il s'agit des six vice-présidents du conseil communal qui appartiennent aux partis de l'Istiqlal, de l'Union socialiste des forces populaires, de l'Union constitutionnelle et du Rassemblement national des indépendants, outre le secrétaire du conseil et son adjoint, tous les deux de l'USFP. La liste du Rassemblement national des indépendants a décroché 15 sièges à l'issue du scrutin communal du 8 septembre, suivie de l'USFP (12 sièges), l'Istiqlal (2) et l'Union constitutionnelle (1 siège). Par ailleurs, Mustapha Mehdi, du Parti de l’Union socialiste des forces populaires a été élu, dimanche, président du Conseil de la commune d’Oued Laou, relevant de la province de Tétouan. Mustapha Mehdi a obtenu 10 voix, contre 2 voix pour son rival Mustapha El Bakkali, du Rassemblement national des indépendants (RNI), et aucune voix pour d’autres candidats à la présidence de la commune, tandis que 6 membres du conseil se sont abstenus. Les quatre vice-présidents de la commune ont également été élus à cette occasion. Il s’agit de Karima Mellahi, Abdellatif Bouzkri, Jawad Achdad et Mustapha Fzaga, tous de l’USFP. A signaler que Souad Abdellaoui (USFP) a été élue secrétaire du conseil, alors que Hafida Raiss (USFP) a été choisie en tant que son adjointe. L'USFP est arrivé en tête des élections communales à Oued Laou avec 11 sièges, suivi du Parti de l’Istiqlal (PI) avec 4 sièges, du Mouvement populaire (MP) avec 2 sièges, et du RNI avec un siège


Lu 225 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p