Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement d'une campagne de sensibilisation sur la citoyenneté responsable




Lancement d'une campagne de sensibilisation sur la citoyenneté responsable
La Fédération des ligues des droits des femmes (FLDF) a lancé une campagne de sensibilisation sur la citoyenneté responsable à l’aune de la pandémie du coronavirus (Covid-19) à travers les différents réseaux et plateformes de communication sociale.
Dans un communiqué, la FLDF a indiqué que cette campagne vise à contribuer à la prise de conscience, la sensibilisation et la diffusion des valeurs de citoyenneté, d’égalité et de solidarité en faisant prendre conscience de la nécessité de se conformer aux conditions du confinement sanitaire, de respecter les règles de prévention contre la transmission du virus et les instructions des autorités publiques compétentes et de s’abstenir de diffuser de fausses informations. 
Elle vise aussi à sensibiliser sur la nécessité de partager les tâches ménagères entre les hommes et les femmes au sein des familles et de coopérer dans ces moments difficiles, ainsi que sur la nécessité d’éviter la violence et la discrimination à l’égard des femmes, d’autant plus que les conditions du confinement sont susceptibles de favoriser les violences conjugales, familiales et économiques, ainsi que la violence à l’égard des femmes et des filles en général.
La FLDL a, également, appelé les jeunes, les hommes et toutes les consciences vives à profiter de ce confinement pour "renforcer les liens de solidarité en valorisant la masculinité positive et en diffusant les bonnes pratiques". 
Par ailleurs, dès le 16 mars, la FLDF a mis en œuvre, à travers les centres du Réseau Injad contre la violence basée sur le genre, des services d’écoute à distance par téléphone, afin de garantir la continuité des services de conseil et d’orientation au profit des plaignantes victimes de violence, poursuit le communiqué, ajoutant que la fédération œuvre actuellement à la mise en place d’une plateforme de soutien psychologique et de communication sur les moyens de soutien économique aux familles nécessiteuses, dans le cadre de l’observation et du suivi de l’opération de soutien économique aux femmes à la lumière des mesures officielles prises à cet effet.
A ce propos, la fédération a insisté sur la nécessité d’accorder la priorité aux différentes catégories de femmes vulnérables travaillant dans les secteurs informels, attirant ainsi l'attention sur la situation difficile de certaines catégories de femmes, particulièrement les femmes migrantes et les femmes sans abri, et sur la nécessité de leur assurer une prise en charge officielle et de leur apporter solidarité et soutien économique.
En outre, la FLDF a mis en avant "les rôles vitaux joués par les parties compétentes en matière de santé, de prévention, de sécurité, d'éducation, d'administration et d'information dans la lutte contre cette pandémie", saluant "les femmes mobilisées sur différents fronts et qui font preuve, sur le terrain comme dans les domaines de la science et de la communication, de compétences élevées et de leur contribution au processus de développement, à la bonne gouvernance, à la gestion et à la lutte contre les crises à l’instar des hommes".

Mardi 14 Avril 2020

Lu 706 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Aziz Rabbah testé positif au coronavirus