Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La diplomatie au service de l’économie : Nasser Bourita appelle les représentations diplomatiques à promouvoir le label Maroc

Le Royaume dispose de 105 ambassades et 57 consulats à l’étranger




La diplomatie au service de l’économie : Nasser Bourita appelle les représentations diplomatiques à promouvoir le label Maroc
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a appelé, jeudi à Rabat, à l'"amplification" de la dimension économique dans l'action diplomatique afin de répondre aux nouvelles attentes des partenaires du Maroc.
S'exprimant lors d'un séminaire au profit des conseillers économiques des ambassades du Royaume à l'étranger sous le thème "La diplomatie économique en tant que levier de la politique étrangère du Royaume", il a souligné que les relations "amicales" entre les nations se conjuguent à présent au sens de rapports mutuellement bénéfiques.
"Il ne convient plus de penser à la diplomatie en termes exclusivement politique dans un temps où le pragmatisme économique se fait plus que jamais influent", a-t-il relevé, faisant observer que la diplomatie marocaine s'assigne pour principales priorités la défense de l'intégrité territoriale et la promotion du label Maroc.
Dans ce sens, le ministre a appelé les participants à ce séminaire à porter le label du Maroc auprès des opérateurs économiques de leurs différents pays d’accueil, et à promouvoir son image, citant dans ce sens le message que S.M le Roi Mohammed VI a adressé à la 1ère conférence des ambassadeurs tenue le 30 août 2013 et dans lequel le Souverain a souligné que "la promotion du label Maroc n'est pas un simple slogan mais plutôt un objectif stratégique".
De même, il a rappelé les nombreux atouts dont dispose le Maroc notamment sa stabilité politique, son positionnement géographique, son ouverture sur le marché, ses ressources humaines qualifiées, et son large réseau diplomatique et consulaire composé de 105 ambassades et de 57 consulats dans les quatre coins du monde, "qui devrait être mobilisés au service des intérêts économiques nationaux".
Pour sa part, le ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a appelé au développement de la diplomatie économique et au renforcement de l'efficience et de la compétitivité des conseillers économiques des ambassades du Royaume.
"Il incombe de mettre en place tous les moyens nécessaires à la disposition des conseillers économiques afin de renforcer leur efficience et leur compétitivité", a-t-il souligné.
Le Maroc dispose d'une véritable force de frappe pour développer sa diplomatie économique, notamment grâce à son corps diplomatique et ses nombreux atouts au niveau de la stabilité, la sécurité et la compétitivité de son tissu économique.

Samedi 22 Septembre 2018

Lu 674 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés