Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La créativité des femmes amazighes à l'honneur à Salé




L'Association Bouregreg a rendu, samedi soir à Salé, un vibrant hommage à plusieurs figures féminines aux parcours remarquables, lors d'une cérémonie célébrant la créativité des femmes amazighes.
Cette cérémonie s’inscrit dans le cadre de la 14-ème édition du Forum de la créativité féminine, organisée par l’Association en coopération avec l'Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM), sous le thème "La culture amazighe : création féminine", avec la participation d’une pléiade de chercheurs et de spécialistes.
S’exprimant à cette occasion, la directrice de ce forum et présidente des affaires de la femme, de la famille et des organisations féminines au sein de l’Association, Awatif Drihem, a indiqué que cette rencontre permettra de faire la promotion des réalisations de la femme amazighe dans plusieurs domaines, notamment l’éducation, l’enseignement, la recherche scientifique, la gestion des entreprises, l’art et le travail associatif.
 Mme Drihem a souligné le rôle influent de la femme amazighe tout au long de l’histoire, notant que les recherches archéologiques modernes ont montré que la femme amazighe a toujours occupé une place marquante dans la société, en participant activement à la gestion de la chose publique.
De son côté, le directeur du Centre des études littéraires, artistiques et de la production audio-visuelle relevant de l’IRCAM, Mohamed Slou, a relevé que cet événement est une occasion pour jeter la lumière sur le génie de la femme marocaine, en général, et de la femme amazighe en particulier.
Lors de cette manifestation culturelle, un hommage a été rendu à Fatima Agnou, professeur-chercheur en linguistique, Latefa Ouahdani consultante au se in du réseau des élus de la région Guelmim-Oued-Noun, Salima Yaaqoubi, journaliste, Fatima Tihihit, artiste, Fatema Lhila, peintre, Habiba Idrissi spécialiste dans l’artisanat et le textile et Benâta bou Nezha, professeur universitaire de la langue amazighe. Par la même occasion, un salon dédié à la création féminine a été inauguré au siège de l’Association à Salé.

Mardi 11 Avril 2017

Lu 668 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés