Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La couverture sociale, un projet Royal au profit de tous les Marocains


Projet sociétal par excellence, le chantier de généralisation de la couverture sociale, qui s'inscrit dans la promotion de la justice sociale et spatiale, marque un point d'inflexion majeur dans le processus de refonte du dispositif de protection sociale au Maroc.

Les contours de "ce projet national majeur, d’une nature inédite" se sont précisés davantage dans le discours adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, vendredi, au Parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 5ème année législative de la 10ème législature. Considéré comme une véritable feuille de route pour ce chantier d’envergure, le discours Royal a révélé les quatre axesclés autour desquels s’articulera la généralisation de la couverture sociale. De prime abord, il s'agit d'étendre, d’ici la fin 2022 au plus tard, la couverture médicale obligatoire, de sorte que 22 millions de bénéficiaires additionnels accèdent à l’assurance maladie de base qui couvre les frais de soins, de médicaments, d’hospitalisation et de traitement.

Le deuxième volet, lui, porte sur la généralisation des allocations familiales à même de bénéficier à près de sept millions d’enfants en âge de scolarité et à trois millions de familles. S’agissant des troisième et quatrième axes, ils consistent respectivement à élargir la base d’adhérents au système de retraite en y incorporant environ cinq millions de Marocains parmi la population active non titulaire d’un droit à une pension et à généraliser l’accès à l’indemnité pour perte d’emploi au profit des citoyens ayant un emploi régulier.

A cette fin, SM le Roi Mohammed VI a appelé à "une concertation élargie avec l’ensemble des partenaires et à la mise en place d’un pilotage innovant et efficace de ce projet sociétal, dans la perspective de créer un organe unifié chargé de coordonner et de superviser les régimes de protection sociale". La mise en œuvre de ce chantier a été érigé en priorité pour le gouvernement durant l'année prochaine selon une circulaire du chef de l'Exécutif sur l'élaboration du projet de loi de Finances au titre de l'exercice 2021 qui précise que le processus de généralisation de la couverture sociale à tous les Marocains s'étalera sur les cinq prochaines années et ce, à partir de 2021.

Ainsi, le gouvernement prévoit d'ouvrir un dialogue avec les professionnels concernés et les partenaires économiques et sociaux pour parachever l'élaboration d'une vision pragmatique globale comprenant le calendrier, le cadre juridique et les options de financement, à même d'atteindre une généralisation effective de la couverture sociale. L'action de l'institution législative dans ce sillage ne s'est pas fait attendre. Le bureau de la Chambre des conseillers, en interaction avec les Hautes orientations Royales, a décidé de créer un groupe de travail thématique provisoire pour élaborer un rapport autour de la réforme de la couverture sociale au Maroc

Au vu de l'impact socioéconomique escompté de la mise à niveau du dispositif de protection sociale et sa contribution incontestable à l’amélioration des conditions de vie des citoyens, la mobilisation autour d'un tel projet prend tout son sens dans une conjoncture de crise où le besoin d'un dispositif efficace de protection sociale se fait de plus en plus ressentir pour pallier l'éparpillement des interventions et le faible taux de couverture. Pour Tayeb Hamdi, chercheur en politiques et systèmes de santé, il s’agit d’un projet inédit régi par un planning bien précis pour permettre à l’ensemble des citoyens de disposer d’une couverture sanitaire sur le même pied d’égalité.

Il vise à faire bénéficier tous les travailleurs de la retraite et des allocations familiales au profit de tous les enfants scolarisés, outre une indemnité sur la perte d’emploi, a-t-il ajouté. Le discours Royal fait aussi mention de la mise en place d’un organe unifié pour une meilleure coordination et supervision des régimes de protection sociale, a fait remarquer le chercheur, notant qu’il s’agit là d’une mesure à même d’aider à une réflexion collective pour surmonter les politiques sectorielles aux visions étriquées.

Tayeb Hamdi, qui est également président du Syndicat national de la médecine générale, a relevé que deux tiers des Marocains ne disposent pas de la couverture médicale obligatoire, faisant observer que même ceux qui en bénéficient supportent entre 30 et 50% des frais de soins. Et de conclure que la concrétisation de ce projet d’envergure requiert des efforts conjugués de tous les intervenants- Parlement, gouvernement, partis politiques, syndicats, entreprises et experts- , et ce dans un cadre de concertation et de participation innovante. Ce sont 22 millions de bénéficiaires additionnels qui accéderont dans les deux prochaines années à l’AMO, soit plus de 60 % de la population totale du pays et ce sont 5 millions de Marocains qui accéderont au droit à la retraite.

A cela s’ajoutent la généralisation des allocations familiales et l’indemnité pour perte d’emploi Pour ce réussir le gigantesque chantier de la généralisation de la couverture sociale à l'horizon 2025, le Souverain a appelé à une concertation élargie avec l’ensemble des partenaires et à la mise en place d’un pilotage innovant et efficace de ce projet, dans la perspective de créer un organe unifié chargé de coordonner et de superviser les régimes de protection sociale.

Libé
Dimanche 11 Octobre 2020

Lu 868 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS