Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La coopération entre le Maroc et la Serbie passe à la vitesse supérieure

Habib Malki reçu à Belgrade par la Première ministre et la présidente de l'Assemblée nationale




Habib El Malki et Ana Brnabic.
Habib El Malki et Ana Brnabic.
La Première ministre serbe, Ana Brnabic, a exprimé mercredi à Belgrade la forte volonté de son pays de promouvoir la coopération économique avec le Maroc pour la hisser au même niveau de l'excellence des relations politiques et l'amitié liant le Royaume à la Serbie.
S'exprimant lors d'une entrevue avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, en visite de deux jours en Serbie, elle a assuré que son pays considère le Maroc comme un pays ami et crédible, appelant à saisir les opportunités économiques offertes dans les deux pays pour tirer vers le haut la coopération bilatérale.
Lors de leurs entretiens tenus en présence notamment de l'ambassadeur du Maroc en Serbie et au Monténégro, Mohamed Amine Belhaj, les deux parties ont évoqué de nombreuses questions d'intérêt commun, entre autres, la problématique migratoire. A ce propos, la Première ministre serbe a fait remarquer que l'Europe n'était pas préparée pour faire face à l'afflux massif des migrants ces dernières années, notant que les autorités serbes ont gére cette crise avec responsabilité et humanisme.
Elle a, à cet effet, salué la politique migratoire marocaine, et aussi l'organisation au Maroc de la conférence intergouvernementale sur la migration prévue en décembre prochain à Marrakech.
Pour sa part, Habib El Malki a exposé les opportunités d'investissements existant entre les deux pays, insistant tout particulièrement sur les énergies renouvelables, au vu de l'expertise marocaine acquise et reconnue dans ce domaine et qui pourrait être utile pour la Serbie.
Il a également mis en avant les ambitions marocaines dans le domaine des énergies renouvelables, contribuant ainsi à l'atténuation du réchauffement et du dérèglement climatiques.
Le président de la Chambre des représentants a, par ailleurs, relevé l'importance de la réunion de la Commission mixte, suggérant la création d'un Conseil d'affaires maroco-serbe pour impliquer activement les opérateurs privés dans la nouvelle dynamique de coopération bilatérale.
Evoquant la politique migratoire marocaine, il a mis en exergue ses dimensions humaines, solidaires et sociales, notant aussi l'importance de la conférence qui sera organisée au Maroc par le Parlement marocain et l'Union interparlementaire (UIP) et ce, en prélude au Forum international sur la migration.
A noter aussi que les deux parties ont insisté sur la nécessité de préserver l'intégrité territoriale des pays et leur souveraineté. À ce titre, de hauts responsables serbes ont exprimé leur soutien à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc tout en saluant la position marocaine soutenant l'intégrité territoriale de la Serbie.
 

Lors de sa visite en Serbie, Habib El Malki a été reçu par le président serbe Aleksandar Vucic et a aussi eu des entretiens avec la présidente de l'assemblée nationale de Serbie, Maja Gojkovic, lesquels entretiens se sont soldés par la signature d'un mémorandum d'entente sur l'institutionnalisation des relations entre les Parlements marocain et serbe avec l'objectif de développer leur coopération, les échanges d'informations et la concertation sur les sujets d'intérêt commun ainsi que la promotion de la coopération entre le personnel des deux institutions et dans le cadre du groupe d'amitié parlementaire.
Il convient à ce propos de rappeler que la Chambre des représentants et l'Assemblée nationale serbe ont convenu mercredi à Belgrade de poursuivre leur action en faveur de la nouvelle dynamique dans les relations entre le Maroc et la Serbie datant de plus de 60 ans, en mettant aussi à contribution les valeurs et positions en commun, en premier lieu le soutien mutuel et inconditionnel de l'intégrité territoriale des deux pays.
Cette volonté a été exprimée lors d'une rencontre dans la capitale serbe entre le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki et la présidente de l'Assemblée nationale de Serbie, Maja Gojkovic, en présence notamment de l'ambassadeur du Maroc en Serbie, Mohamed Amine Belhaj.
Lors de cette entrevue, Habib El Malki a noté que les relations entre le Maroc et la Serbie sont restées excellentes quel que soit le contexte et ce, grâce à la sagesse et la clairvoyance des dirigeants des deux pays et leur attachement à la légalité internationale.
Après avoir salué le soutien de la Serbie à l'intégrité territoriale du Royaume, il a affirmé que le Maroc soutient de la même force l'intégrité territoriale de la Serbie et toutes les initiatives politiques prises par les autorités serbes dans ce sens. Et d'ajouter que les deux pays qui promeuvent la paix et la stabilité dans leur région, ont su aborder des questions régionales et internationales avec toujours le même souci, à savoir le respect de la légalité et du droit international, saluant les efforts de la Serbie pour son adhésion à l'Union européenne, à même de renforcer la stabilité et de favoriser le développement dans la région des Balkans.
Rappelant, par ailleurs, les efforts du Maroc pour le règlement des conflits dans le Sud et l'est de la Méditerranée, Habib El Malki a évoqué les actions et initiatives de SM. le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, pour un règlement juste et équitable de la question palestinienne garantissant les droits inaliénables du peuple palestinien.
Il a aussi souligné les efforts du Maroc pour une solution politique de la crise libyenne, notant à ce propos l'importance de l'accord de Skhirat.
Concernant la politique africaine du Maroc, il a indiqué que l'Afrique est appelée à jouer un rôle prépondérant dans l'économie mondiale et que le Maroc qui a retrouvé sa place au sein de l'Union africaine, œuvre inlassablement pour la promotion d'une coopération Sud-Sud et d'un développement durable dans le continent.
Il a exposé, à ce propos, les grandes lignes de la politique migratoire marocaine avec à la clé une vaste opération de régularisation des migrants, relevant que la Serbie dont le Parlement entretient d'excellentes relations avec la majorité des Parlements africains, est appelée à jouer un rôle économique important en Afrique.
Le président de la Chambre des représentants a aussi mis en avant l'importance de la coopération parlementaire dans le resserrement des relations bilatérales, annonçant dans la foulée la visite au Maroc l'automne prochain d'une délégation de parlementaires serbes et ce, dans le but de consolider les liens entre les Parlements des deux pays.
Pour sa part, Maja Gojkovic a salué le retour du Maroc à l'Union africaine, estimant que cela est à même de renforcer les positions modérées et la stabilité dans le continent.
Elle a affirmé que son pays est bien déterminé à consolider ses relations avec les pays africains en misant sur les acquis de l'ex-Yougoslavie et aussi dans le cadre du mouvement des non-alignés.
Abordant la problématique migratoire, elle a fait savoir que la Serbie, à l'instar du Maroc, adopte une politique humaniste et solidaire en faveur des migrants fuyant les guerres et la pauvreté, notamment les enfants qui bénéficient de programmes scolaires adaptés.
Elle a, par ailleurs, plaidé pour l'impulsion d'une nouvelle dynamique dans la coopération entre le Maroc et la Serbie dans le domaine des collectivités territoriales et entre les villes, à travers les accords de coopération et de jumelage entre les villes et ce, dans le but de tirer davantage vers le haut les relations bilatérales distinguées et aussi ouvrir de nouvelles perspectives pour la coopération économique entre les deux pays qui disposent d'opportunités prometteuses.
Cette réunion de travail a été couronnée par la signature d'un mémorandum d'entente sur l'institutionnalisation des relations entre les Parlements marocain et serbe avec l'objectif de développer leur coopération, les échanges d'informations et la concertation sur les sujets d'intérêt commun ainsi que la promotion de la coopération entre le personnel des deux institutions et dans le cadre du groupe d'amitié parlementaire.

Vendredi 29 Juin 2018

Lu 719 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés