Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La campagne agricole 2020-2021 reste sur les bons rails

Le rendement prévisionnel est supérieur de 10% au rendement moyen des cinq meilleures campagnes céréalières depuis 2008


Libé
Dimanche 27 Juin 2021

La dynamique de reprise économique se poursuit notamment au niveau du secteur agricole où le rendement de la campagne céréalière 2020-2021 connaît une amélioration notable, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

En effet, la production céréalière de la campagne actuelle affiche une augmentation de 54,8% par rapport à la moyenne des cinq dernières années, atteignant environ 98 millions de quintaux.

Cette évolution correspond à une hausse de 206% par rapport à la campagne précédente, souligne la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de juin (N°292).

En détail, cette production serait constituée de 48,2 millions de quintaux de blé tendre, 23,4 millions de quintaux de blé dur et 26 millions de quintaux d’orge, indique ce département relevant du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration.
Dans sa note, la DEPF constate que « le rendement prévisionnel de l’actuelle campagne est supérieur de 10% au rendement moyen des cinq meilleures campagnes céréalières depuis 2008 (20,1 qx/ha), pour une superficie céréalière semée de 4,35 millions d’hectares avec un état végétatif bon à très bon à 75% ».

Rappelons que plusieurs mesures ont été prises par le gouvernement pour assurer le bon déroulement de la campagne de commercialisation des céréales. Parmi lesquelles, figure le relèvement des droits à l’importation à 135% à partir du 15 mai 2021 pour le blé tendre et à 170% à partir du premier juin pour le blé dur.

Au niveau international, les prévisions actuelles de la production céréalière mondiale indiquent une augmentation modérée pour la troisième année consécutive.
Selon les premières prévisions de la FAO pour 2021, la production serait actuellement de près de 2,821 milliards de tonnes (y compris le riz poli), un nouveau record et une augmentation de 1,9% par rapport à 2020.

Des prévisions de croissance pour cette année, il ressort que celle du maïs devrait augmenter de 3,7% par rapport à 2020. La production mondiale de blé devrait augmenter de 1,4% en glissement annuel tandis que celle du riz atteindrait 1,0%.

Les prix mondiaux des produits alimentaires ont enregistré leur plus forte hausse mensuelle depuis plus d'une décennie, bien que la production mondiale de céréales soit en voie d'atteindre un nouveau record, a indiqué l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Selon l’agence onusienne, l'Indice FAO des prix des céréales a gagné 6,0% depuis avril, sous l'effet d'une hausse des prix internationaux du maïs, qui enregistrent une valeur moyenne supérieure de 89,9% à celle de mai 2020.

Dans un communiqué, elle a toutefois indiqué que les prix du maïs ont commencé à reculer à la fin du mois de mai, principalement en raison de l'amélioration des perspectives de production aux Etats-Unis d'Amérique.

Dans le même temps, les prix internationaux du blé ont eux aussi baissé en fin de mois, mais ont progressé en moyenne de 6,8% par rapport à avril, tandis que les cours internationaux du riz sont restés stables.

Selon les prévisions actuelles relatives à la production et l’utilisation en 2021-2022, les stocks mondiaux de céréales à la fin des campagnes agricoles se terminant en 2022 devraient augmenter seulement de 0,3% et atteindre 811 millions de tonnes.

Selon la FAO, cette petite hausse, qui fait suite à trois baisses consécutives lors des campagnes précédentes, ne sera peut-être pas suffisante pour empêcher un nouveau recul du rapport stocks/utilisation qui, selon les estimations, devrait passer de 28,6% en 2020-2021 à 28,1% en 2021-2022.

Enfin, de 2021 à 2022, la consommation mondiale de céréales augmentera de 1,7%, atteignant un niveau record de 2,826 milliards de tonnes.

El Mehdi Belatik (stagiaire)
 


Lu 1049 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Janvier 2022 - 17:05 L’IPC annuel moyen a grimpé de 1,4% en 2021

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS