Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Roma écœurée par le Shakhtar




Naples, City... et maintenant l'AS Rome! Comme contre Napolitains et Citizens en poules, le Shakhtar Donetsk et son armada sud-américaine ont encore été imprenables "chez eux" devant l'AS Rome (2-1), mercredi en huitième de finale aller de la Ligue des champions.
Le stade Metalist de Kharkiv et ses 40.000 spectateurs, où le champion d'Ukraine est exilé depuis l'an dernier en raison du conflit, a beau être à 250 km de Donetsk, le Shakhtar y est comme à la maison, et ça se voit.
Déjà vainqueurs en poules de Feyenoord (3-1), Naples (2-1) et même Manchester City jusqu'alors invaincu (2-1), les Ukrainiens accrochent le scalp d'un autre "gros" européen, grâce à une seconde période somptueuse alors qu'ils étaient menés au score.
"Mon équipe a tout ce qu'il faut pour jouer 90 minutes, à haut niveau, donc les erreurs que nous avons faites ont été mentales", a fulminé Eusebio Di Francesco, l'entraîneur romain.
Les Romains ont en effet été submergés en seconde période par la formation de Paulo Fonseca et son quatuor offensif Bernard-Taison-Marlos-Ferreyra, à l'image des deux buts spectaculaires marqués par Ferreyra puis Fred.
"La seule raison pour laquelle nous ne gagnons pas avec une plus grande marge, c'est la performance brillante du gardien romain", a lancé Paulo Fonseca, l'entraîneur du Shakhtar.
Mais les héros sont bien ukrainiens. Comme en 2011. A ce même stade de la compétition, le Shakhtar avait écoeuré la Roma, 6-2 en score cumulé des deux rencontres. Depuis cette édition, Donetsk n'a plus jamais atteint les quarts de C1... Un clin d'œil de l'histoire ?

Libé
Vendredi 23 Février 2018

Lu 205 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés