Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Juventus remonte, l'AC Milan s'enfonce




L'Inter Milan a payé cher sa défaite inattendue face à l'Udinese: après Naples samedi, c'est la Juventus Turin qui a dépassé les nerazzurri dimanche grâce à sa victoire 3-0 contre Bologne, lors d'une 17e journée qui a également vu l'AC Milan s'enfoncer dans la crise.
Le podium est donc chamboulé. Arrivée en leader à son rendez-vous de samedi contre l'Udinese, l'Inter a été battue 3-1 à San Siro et n'est plus que 3e à la fin du week-end.
Les Napolitains avaient été les premiers à en profiter samedi. En battant le Torino 3-1 à l'extérieur, ils avaient récupéré la place de leader abandonnée il y a deux semaines.
Et dimanche, c'est donc la Juve qui a à son tour fait payer son faux-pas à l'Inter. Victorieuse 3-0 à Bologne, l'équipe de Massimiliano Allegri remonte à la deuxième place, un point derrière Naples et un point devant l'Inter.
Encore une fois sans Dybala, à nouveau laissé sur le banc par Allegri, la Juventus a livré une prestation très solide, récompensée par les beaux buts de Pjanic sur coup franc (27e), Mandzukic (36e) et Matuidi (64e).
Le Français, encore une fois titulaire et auteur d'un match remarquable, a ainsi inscrit son premier but depuis son arrivée cet été à Turin.
Au pied du podium, on retrouve l'AS Rome (4e), qui a dû attendre le bout du temps additionnel pour venir à bout de Cagliari samedi (1-0). Les Romains ne sont qu'à quatre points de Naples alors qu'ils comptent un match en retard. C'est dire si l'incertitude est totale en tête de classement.
Derrière, la Lazio Rome (5e) est déjà un peu décrochée. Battue par le Torino lundi, l'équipe de Simone Inzaghi n'a pu prendre qu'un seul point dimanche soir sur la pelouse de l'Atalanta Bergame, au terme d'un match extrêmement spectaculaire (3-3).
Les Laziali, qui ont eux aussi un match à rattraper, sont désormais à cinq points de la Roma et de la quatrième place qualificative pour la Ligue des champions.
Beaucoup plus loin, l'AC Milan continue de son côté à s'enfoncer dans la crise. Dimanche, les rossoneri ont été battus 3-0 par le Hellas Vérone, très modeste 19e du classement, et le nouvel entraîneur Gennaro Gattuso semble déjà à court de solutions.
Quelle semaine noire pour le Milan entre le refus de l'UEFA de lui accorder l'"accord volontaire" sur le fair-play financier que le club espérait obtenir, les nouveaux soubresauts du dossier Donnarumma et cette très embarrassante défaite !
Depuis l'arrivée de Gattuso en remplacement de Vincenzo Montella, Milan a battu Bologne mais a surtout trouvé le moyen de ne prendre qu'un point en deux matches face aux deux derniers du classement, Benevento et Vérone.
Ce point pris contre Milan est d'ailleurs le seul gagné jusqu'ici par Benevento alors que le Hellas n'avait lui remporté qu'un seul match à domicile cette saison, face à... Benevento. Cette même équipe de Vérone avait pourtant été sèchement battue par Milan mercredi en Coupe d'Italie (3-0).
Dimanche à Vérone, les rossoneri, qui glissent à la 8e place, ont livré 20 premières minutes correctes avant de s'écrouler après le premier but véronais, signé Caracciolo (24e).
En deuxième période, Kean (55e) puis Bessa (77e) ont creusé l'écart et l'affaire s'est conclue par l'exclusion de Suso, l'un des très rares joueurs milanais à évoluer à un niveau acceptable depuis le début de saison.
"Pendant 25 minutes, on a créé beaucoup de choses. Mais à la première difficulté, on s'est retrouvé en très mauvaise situation et sans réaction", a déclaré Gattuso à la chaîne Mediaset Premium.
"Ce serait plus facile de dire que ça a pesé mais ce n'est pas vrai" a ajouté l'entraîneur, interrogé sur l'influence possible des dossiers Donnarumma et fair-play financier sur les performances de son équipe.

Libé
Mardi 19 Décembre 2017

Lu 176 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés