Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Journée nationale de la sécurité routière endeuillée par un terrible accident à Tanger


Le Maroc qui s’est fixé de réduire de moitié à l’horizon 2026 le nombre de décès reste loin des objectifs de la Stratégie nationale de sécurité routière 2017-2025



Six personnes ont trouvé la mort et 14 autres ont été blessées dans un accident ferroviaire, survenu samedi au petit matin à la veille de la Journée nationale de la sécurité routière, à un passage à niveau soi-disant ‘’gardé’’ à proximité de l'arrondissement Bni-Makada. En effet, un train de marchandises reliant Tanger au port Tanger-Med est entré en collision avec un véhicule de transport de personnel ou minibus causant un drame de plus qui aurait pu être aisément évité. Ce douloureux évènement endeuille plusieurs familles et plonge brutalement d’autres, dans de tragiques situations, au regard des blessures causées par cette collision, d’une gravité sans équivalent (amputations de membres et traumatismes physiques et psychiques irréparables). Les blessés, treize femmes et le conducteur, ont été évacués sur l'hôpital Mohammed V de Tanger.
Les circonstances de l’accident n’ayant pas encore été déterminées une enquête a été ouverte par les services de Police pour définir les responsabilités de tout un chacun dans cette tragique affaire. Mais il semblerait a priori que le passage à niveau n’était pas gardé et que les barrières n’ont pas fonctionné selon les témoignages (vidéos dans les réseaux sociaux et médias locaux) d’une passagère et de personnes ayant procédé aux premiers secours dans ces heures de pénombre à l’aube samedi matin, car les éléments de secours ne s’étant présentés que très tardivement. A cela, on peut ajouter le lieu où s’est produit  l’accident, très fréquenté de par le fait qu’il est un passage vers une zone industrielle et donc d’une dangerosité rendue plus extrême de par le manque d’un minimum d’infrastructures routières et autres comme l’éclairage public inexistant d’où l’insécurité physique des personnes des environs, souvent agressées. 
Paradoxalement et aussi pathétique que cela peut sembler, sur les vidéos on peut y voir un pont flambant neuf récemment construit mais malheureusement non encore raccordé à aucune route ni à une quelconque bifurcation. On peut y voir à travers ce fait que la responsabilité du ministère de tutelle y est plus qu’engagée dans l’enclavement mortel des quartiers adjacents à cette zone industrielle.
Force est de constater qu’en cette Journée nationale de sécurité routière endeuillée par cette tragédie dont on n’avait nullement besoin, le Maroc qui s’est fixé l’objectif de réduire à moitié à l’horizon  2026 et de 25% en 2021 le nombre de ses plus de 3500 décès annuels dans des accidents sur ses routes, a encore bien des efforts à fournir, notamment dans ses infrastructures routières les plus élémentaires (signalisations, chaussées et autres ‘’ouvrages d’arts du réseau routier classé à charge de l’Etat’’ comme l’arbore si fièrement le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau en son site). Certes selon des statistiques encore provisoires le nombre de décès a diminué de 2,62% en 2017, atteignant 3.499 décès contre 3.593 en 2016 mais cela reste insignifiant par rapport aux objectifs de la Stratégie nationale de sécurité routière 2017-2025. 
 

​Communiqué du Cabinet Royal



S.M le Roi Mohammed VI, que Dieu Le préserve, a adressé des messages de condoléances et de compassion aux familles des victimes de l’accident survenu samedi à Tanger entre un train de transport de marchandises et un véhicule de transport de personnel et a décidé de prendre en charge personnellement les frais d’inhumation et des obsèques des victimes, ainsi que les frais de soins des blessés, indique un communiqué du Cabinet Royal, dont voici le texte intégral:
«Suite à l’accident tragique survenu samedi 17 février 2018 qui a impliqué un train de transport de marchandises et un véhicule de transport de personnel à Tanger faisant six morts et 14 blessés, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu Le préserve, a adressé des messages de condoléances et de compassion aux familles des victimes éplorées, implorant le Tout-Puissant d’accorder prompt rétablissement aux blessés. En cette douloureuse circonstance, Sa Majesté le Roi, que Dieu Le préserve, a donné Ses Hautes Instructions aux autorités compétentes pour prendre toutes les mesures nécessaires en vue d’apporter soutien et aide aux familles des victimes et aux blessés.
Partageant la peine des familles des victimes et afin d’alléger leurs souffrances en cette douloureuse épreuve, le Souverain a décidé de prendre en charge personnellement les frais d’inhumation et des obsèques des victimes, ainsi que les frais de soins des blessés».

​Communiqué de presse de l’ONCF



Le 17 février 2018, vers 5H15, le train marchandises n° 3252 s’est arrêté d’urgence après avoir percuté un minibus de transport qui s'est trouvé immobilisé au milieu du passage à niveau n° 12001 situé entre Dalia et Melloussa.
Cet incident a malheureusement causé 6 morts et 14 blessés qui ont été transportés à l'hôpital Mohammed V de Tanger, après une intervention immédiate des autorités locales et des sapeurs-pompiers.
Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cet incident.
L’ONCF présente ses condoléances aux familles des victimes et appelle à nouveau à la prudence et au respect de la signalisation routière aux abords des passages à niveau.

Med. J. K
Lundi 19 Février 2018

Lu 2077 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés