Libération


Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La France préoccupée par le blocage en cours à El Guerguarat



Nasser Bourita et JeanYves Le Drian louent le partenariat maroco-français d'exception



Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et son homologue français, Jean Yves Le Drian, ont souligné, lundi à Rabat, le partenariat d'exception liant le Maroc et la France. Lors d'un point de presse conjoint à l'issue de leurs entretiens, les deux ministres ont mis en avant la régularité des relations solides entre le Maroc et la France, ainsi que la convergence de vues concernant plusieurs questions régionales et internationales. A cet égard, Nasser Bourita a relevé que la visite de travail qu'effectue Jean Yves Le Drian au Maroc vient renforcer la dynamique très positive des relations bilatérales, rappelant les contacts permanents et la coordination entre les responsables des deux pays. Il a aussi indiqué que cette visite, qui intervient six mois après la dernière rencontre entre les deux ministres en raison du contexte marqué par la pandémie de la Covid-19, a été l'occasion d'examiner les échéances du partenariat bilatéral, insistant sur l'importance de renforcer les relations entre les deux pays dans cette phase post-Covid. Après avoir rappelé la visite récemment au Maroc du ministre français en charge du Commerce extérieur, de celui de l’Intérieur et du chef de l’étatmajor des armées, Nasser Bourita a mis en avant l’importance de l’accompagnement par la France de la relance économique au Maroc durant la phase post-Covid. Il a également rappelé que la coordination entre les deux pays s’est poursuivie pendant la phase de la pandémie, notamment sur le plan consulaire et dans le domaine de la santé. Pour sa part, Jean Yves Le Drian a relevé que ces nombreuses visites ministérielles reflètent la régularité des relations bilatérales et sont significatives du partenariat d'exception entre le Maroc et la France. Il a en outre rappelé que la visite au Maroc du ministre français en charge du Commerce extérieur a été l’occasion d’évoquer le lancement d’un pacte économique marocofrançais, souhaitant que ce projet aboutisse durant le premier trimestre de 2021. Sur un autre volet, le chef de la diplomatie française a affirmé que son pays compte sur le Maroc dans son combat contre le terrorisme et l’extrémisme. "La France a tout le profond respect pour l’Islam", a-til par ailleurs souligné, notant que le Royaume est porteur d’un islam de juste-milieu prôné par S.M le Roi, Commandeur des croyants. Il a également affirmé que la France est préoccupée par le blocage en cours à El Guergarat. La France suit avec attention les événements d'El Guergarat, a-t-il ajouté, soulignant qu’"il faut sortir de cette situation”. Jean Yves Le Drian a dans le même sens tenu à saluer la responsabilité dont fait preuve le Maroc. Le chef de la diplomatie française a par ailleurs réitéré la position "constante” de la France soutenant la recherche d’une solution “juste, durable et mutuellement agréée” sous l’égide de l’ONU à la question du Sahara. “J’ai rappelé à M. Bourita la position constante de la France soutenant la recherche d’une solution juste, durable et mutuellement agréée sous l’égide des Nations unies, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité, considérant le plan d’autonomie marocain comme une base sérieuse et crédible pour une solution négociée”, a-t-il dit.

Libé
Mardi 10 Novembre 2020

Lu 494 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.