Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La BOA, première banque à émettre des Green Bonds au Maroc




La BMCE Bank of Africa a obtenu le visa de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) pour le lancement de son premier emprunt d’obligations vertes "Green Bonds" d’un montant de 500 millions de dirhams, a annoncé récemment BMCE Bank dans un communiqué.
L’objectif de cette émission, inédite au Maroc est de renforcer l’engagement citoyen du Groupe BMCE Bank of Africa dans le domaine de la préservation de l’environnement, financer des projets nationaux écoresponsables et soutenir les initiatives privées et publiques pour la préservation des ressources naturelles, a indiqué le communiqué.
Selon BMCE Bank, rapporte la MAP, cette opération reflète l’engagement ancré dans la stratégie du Groupe depuis la privatisation de la Banque Marocaine du Commerce Extérieur en 1995, en faveur du développement durable et de la protection de l’environnement à l’initiative de son Président et sous l’impulsion de la Fondation BMCE Bank pour l’éducation et l’environnement.
"BMCE Bank of Africa fut pionnière dans la mise en place de solutions de financement durables au profit de ses clients", souligne le document, rappelant que la Banque s’était engagée, en marge de sa politique environnementale, à promouvoir le «Green Business » en lançant en 2012, un nouveau dispositif de financement «vert», BMCE Energico, le 1er prêt pour l’efficacité énergétique au Maroc.
En 2015, dans le cadre du programme MorSEFF, élaboré avec l’appui de l’Union européenne et associant des institutions bilatérales (AFD, KFW) et multilatérales (BEI, BERD), BMCE Bank avait lancé Cap-Energie, 1er produit dans la région Sud et Est Méditerranée qui offre assistance technique, subvention et prêt, a ajouté la même source.
"De la même manière, BMCE Bank fut, le 1er Groupe bancaire à créer un Fonds commun de placement socialement responsable « FCP Capital ISR», à travers sa filiale BMCE Capital Gestion, étendant ainsi ses engagements en matière de responsabilité sociétale à l’échelle de ses métiers de gestion d’actifs", a rappelé le communiqué.
En octobre 2016, la 2ème ligne MorSEFF fut lancée pour un montant de 35 millions d’euros afin de financer des projets d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables.

Mardi 8 Novembre 2016

Lu 698 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.