Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'innovation, un pilier central pour l’amélioration du rendement du service public

Allocution de Mohamed Ben Abdelkader lors de la réunion du deuxième groupe de travail du gouvernement ouvert et innovant




L’innovation constitue un pilier central et essentiel pour le renforcement de l’efficacité des administrations et l'amélioration du rendement du service public, a souligné, mardi à Dubaï, le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Ben Abdelkader.
Dans une allocution lors de la réunion du deuxième groupe de travail du gouvernement ouvert et innovant relevant de l’Initiative de la gouvernance pour les pays du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et de l’Organisation de la coopération et du développement économique (OCDE), le ministre délégué a ajouté que l’innovation revêt une extrême importance au sein des administrations, eu égard notamment à ses effets positifs aussi bien sur le citoyen que sur l’entreprise.
Il a indiqué que "l’initiative de partenariat pour un gouvernement ouvert" constitue un cadre pour la consolidation des acquis, soulignant les efforts du gouvernement marocain en vue d’adhérer à cette initiative en tant que "modèle efficace de la bonne gouvernance et un moyen pour le renforcement de la confiance du citoyen en le gouvernement".
Au cours de cette réunion, tenue en marge du Sommet mondial des gouvernements, Mohamed Ben Abdelkader a noté que le Royaume "a rempli toutes les conditions pour adhérer à l'initiative, en particulier après le progrès tangible et important qu'il a réalisé dans la consécration du droit à l'information", soulignant que l’adoption dans ce sens d’un projet de loi et le lancement d'un plan d’action pour sa mise en œuvre sont susceptibles de permettre au Maroc de devenir membre de l'initiative internationale relative au partenariat pour le gouvernement ouvert.
Il a été noté que la présentation par le Maroc de sa candidature pour adhérer à cette initiative a pour objectif d’appuyer le plan d'action national élaboré dans ce sens et de renforcer les différentes initiatives et efforts visant à améliorer la gouvernance publique, renforcer la transparence, l'intégrité, la modernisation et l'innovation dans le secteur public, et à promouvoir le gouvernement numérique.
Le ministre délégué n’a pas manqué de mettre en avant les efforts inlassables de l'OCDE et d'autres partenaires dans l’accompagnement du Maroc dans les chantiers importants relatifs au gouvernement ouvert, numérique et innovant, se félicitant du soutien continu du Royaume par les partenaires dans ce processus, en particulier dans le cadre de l'initiative de gouvernance pour les pays du Moyen-Orient, d'Afrique du Nord et l'OCDE.
Il a noté que le Maroc réaffirme son engagement et sa détermination à renforcer les liens de ce partenariat visant à accompagner les pays de la région dans la consécration des projets de réformes et son soutien à rejoindre les clubs internationaux et à adhérer aux initiatives mondiales y afférentes.
En marge de ce sommet, Mohamed Ben Abdelkader a eu des entretiens avec la directrice générale du Bureau de "Smart Dubaï", Aisha Bint Butti Bin Bishr, portant sur le développement des services gouvernementaux numériques, les dernières applications, les services intelligents  et la diffusion et l'analyse des données.
Après avoir salué les relations exceptionnelles entre le Maroc et les Emirats arabes unis, les deux parties ont fait part de leur volonté commune de renforcer la coopération dans le domaine de la réforme de l'administration publique à travers l'échange d'expériences et d'expertises réussies.
A rappeler que Mohamed Ben Abdelkader a eu également, lundi, des entretiens avec le ministre d’Etat émirati chargé de l’enseignement supérieur et président de l’instance fédérale des ressources humaines, Ahmed Ben Abdellah Balhol El Fellassi et avec le président de l’Agence étatique des services publics et des créativités sociales en république d’Azerbaïdjan, Inam Krimove, axés notamment sur l’examen des moyens de promouvoir la coopération bilatérale dans le domaine du développement du système des ressources humaines et de l’administration numérique.
Le Sommet mondial des gouvernements, auquel ont pris part 4.000 responsables gouvernementaux et experts représentant 16 organisations internationales et 140 pays, dont le Maroc, a connu l’organisation de six Forums portant sur la prospection de l'avenir par les gouvernements pour l’amélioration du bien-être dans les sociétés.

Samedi 17 Février 2018

Lu 1284 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés