Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’activité économique nationale poursuit son redressement

Une évolution corroborée par la dynamique observée au niveau des baromètres sectoriels et des échanges extérieurs


Alain Bouithy
Mardi 22 Décembre 2020

D’après de nouvelles statistiques publiées par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), le redressement des perspectives économiques s’est poursuivi à l’approche du début de la vaccination contre la Covid-19. «A fin novembre, l’activité économique nationale poursuit son redressement, confirmé par la reprise de la demande en énergie et la mobilité dans les principaux lieux publics», a souligné la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de décembre (N°286) précisant que cette évolution favorable est corroborée par la dynamique observée au niveau des baromètres sectoriels et des échanges extérieurs. Les signes de redressement sur fond de résultats encourageants des essais vaccinaux contre la Covid-19 constatés dans sa précédente note de conjoncture (novembre 2020, N° 285) se sont ainsi confirmés, si l’on en croit ce département relevant du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration. Si certaines activités tertiaires, comme le tourisme et le transport aérien, peinent toujours à retrouver le chemin de la reprise, les chiffres publiés par la DEPF montrent que d’autres activités, à contribution forte dans la valeur ajoutée nationale, poursuivent leur redressement d’un mois à l’autre. Ces activités s’engagent dès lors «dans une reprise assurée en 2021, avec toutefois des rythmes de rattrapage différenciés d’un secteur à l’autre», a noté la DEPF citant le cas notamment des secteurs du BTP, des télécommunications, des activités non marchandes et de certaines branches du secteur industriel. Concernant le secteur primaire, les données recueillies font état de la poursuite du redressement des exportations du secteur agricole et agroalimentaire et de l’évolution positive de l’activité de la pêche côtière et artisanale au troisième trimestre 2020. Selon la DEPF, les exportations du secteur «agriculture et agroalimentaire» ont progressé de 4,5% durant le mois d’octobre 2020, poursuivant ainsi leur reprise entamée à partir du mois de juin dernier. «Compte tenu d’une hausse de 10,7% enregistrée au titre de la période s’étalant entre juin et septembre 2020, la baisse de la valeur des exportations du secteur a été maîtrisée à seulement -0,5% au titre des dix premiers mois de l’année 2020, recouvrant notamment une évolution positive des expéditions à l’étranger des produits de l’industrie alimentaire (+0,3%)», at-elle relevé. S’agissant de la campagne d’exportation des produits agricoles 2020-2021, il ressort que les exportations de clémentines ont enregistré une croissance, en glissement annuel, de +60% entre le 1er septembre et le 22 novembre 2020 (106.600 tonnes). Tandis que les produits maraîchers ont connu une hausse de 15% au 22 novembre 2020 avec un volume de 214.500 tonnes. Soulignons qu’en dépit de la baisse de l’activité du segment de la pêche côtière et artisanale au premier semestre, la valeur ajoutée du secteur de la pêche s’est accrue de 3%, après une progression de +14,6% observée un an auparavant. La DEPF a toutefois noté que les indicateurs de ce segment ont renoué avec la croissance au titre du troisième trimestre 2020, affichant une hausse des débarquements de 0,7% en volume et de 7,6% en valeur. Le redressement se poursuit également au niveau du secteur secondaire, grâce aux secteurs des mines qui ont progressé de +3,8% au troisième trimestre 2020, au secteur du BTP avec des ventes de ciment qui ont bondi de +6,7% en novembre dernier et au secteur industriel. Cette évolution est en ligne, notamment, «avec l’accroissement du TUC (+2 points à 72% entre septembre et octobre 2020) et la poursuite de la reprise des exportations en octobre, particulièrement, de l’automobile (+5%), du textile et cuir (+11,5%), de l’agroalimentaire (+11,9%), des dérivés de phosphates (+1,9%) et de l’électronique et électricité (+5,3%) », a précisé la Direction. Quant au secteur tertiaire, il a été marqué par la poursuite de la contreperformance du secteur touristique et une évolution mitigée du secteur du transport, parallèlement à une performance globalement favorable de l’activité des télécommunications, a constaté la DEPF. En effet, il ressort des données que le volume des arrivées et des nuitées touristiques s’est replié, au niveau national, respectivement de 78% et de 69%, à fin septembre 2020. Au titre du mois d’octobre, la DEPF a noté le repli de 82% du trafic aérien des passagers, de 39,5% du fret et de 71,9% du mouvement des avions. «Cette évolution s’est confirmée également par l’atténuation du rythme baissier du mouvement quotidien des avions dans les aéroports nationaux, ayant reculé en moyenne de 63,7% durant les quinze premiers jours du mois de décembre, après un reflux de 68,4% en novembre et de 71,2% en octobre 2020», a-t-elle fait savoir. Notons qu’à fin novembre 2020, le secteur du transport maritime a poursuivi sa bonne tenue, avec un accroissement du trafic au niveau des ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) de 5,3%, après une hausse de 4,9% un an auparavant. Au niveau des échanges extérieurs, la DEPF a fait état de l’allègement de 25,6% du déficit commercial à 128,5 milliards de dirhams, après un repli des importations (-16,6%) plus important que celui des exportations (-10,1%). Cette évolution a conduit à l’amélioration du taux de couverture de 4,5 points à fin octobre pour ressortir à 62,4%, a-t-elle noté relevant que les avoirs officiels de réserve permettent de couvrir 7 mois et 6 jours d’importations de B&S. 


Lu 1074 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS