Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’OCK s’offre le RCOZ et les quarts de finale de la Coupe du Trône




L’Olympique Club de Khouribga s’est qualifié au quart de finale de la Coupe du Trône après un match difficile contre le Rapide Club d’Oued-Zem qu’il  a battu par deux buts à zéro. Les deux réalisations ont été inscrites en second half par  le capitaine Youssef Oggadi et Khaled Hachadi.
Bien que les Khouribguis aient monopolisé la balle, ils étaient incapables de porter le danger au camp du RCOZ, sauf à trois reprises, durant la première période ; la balle perdue étrangement  de Samir Ait Bihi, après une passe d’Oggadi, les frappes des balles arrêtées de Tighazoui qui ont été repoussées par la défense ou concédées en corners par le portier. Le coach Ait Djoudi était incapable de décoder le schéma technico-tactique prôné par les visiteurs, qui consistaient en une défense regroupée autour du gardien et des contre-attaques rapides et dangereuses qui auraient compliqué les choses pour l’OCK en première mi-temps qui s’est soldée par un nul blanc. Au cours de la deuxième  période, l’entraîneur khouribgui    a procédé à un changement tactique en impliquant Hamza Kalii à la place de  Jamaoui. En effet,  la  ligne d’attaque  s’est rebiffée  relativement et l’équipe phosphatière  a créé  de nombreuses opportunités qui ont été loupées par manque de concentration au finish. Par contre, les attaques éclair  de l’adversaire étaient dangereuses et surtout celles menées par Rquioui, ont obligé le gardien Fakhr à sortir le grand jeu pour sauver sa cage.  
Le  tournant du match a été l'annonce du referee El Qazzaz du penalty, après le fauchage d’Askari en pleine surface de réparation. A la transformation le capitaine Oggadi, passible, concentré et d’une frappe sèche,  a égalisé pour les siens.   
Les tentatives successives d’Oued-Zem auraient pu porter leur fruit si les interventions du gardien khouribgui n’étaient pas énergiques.
La rentrée de Hachadi a donné du punch à la ligne d’attaque. Ainsi, a-t-il failli scorer à la première balle reçue. Ce n’est que partie remise puisque sur un service judicieux de Kalii, il a réussi à doubler  la mise pour les Phosphatiers qui se qualifient pour le prochain tour et  rencontreront les FAR de Rabat.

Chouaib Sahnoun
Vendredi 22 Septembre 2017

Lu 556 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés