Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jamal Sellami : Gagner par 3-1 en demi-finale est un bon signe




Jamal Sellami : Gagner par 3-1 en demi-finale est un bon signe
Les Lions de l'Atlas seront prêts pour la finale du CHAN et confirmeront leur statut de grands favoris de la compétition, a affirmé, mercredi soir à Casablanca, le coach de la sélection marocaine de football des joueurs locaux, Jamal Sellami.
"La sélection nationale marocaine est désormais à deux doigts de remporter le titre et couronner ainsi un parcours exceptionnel de 18 mois, durant lesquels les joueurs locaux ont fourni énormément d'efforts", a dit l’entraîneur lors de la conférence de presse d’après-match Maroc/Libye.
"Le match d'aujourd'hui a été très difficile face à la Libye, qui dispose d’une formation combative et de plusieurs points forts, notamment les contre-attaques et les coups francs", a-t-il reconnu, ajoutant que les joueurs libyens ont démontré qu’ils avaient une grande force mentale.
Le sélectionneur a expliqué que ces facteurs ont imposé la prudence pour éviter les erreurs face aux Chevaliers de la Méditerranée libyens et saisir toutes les occasions possibles, notant que "l’absence de la dernière touche affecte négativement n'importe quelle équipe et sème le doute chez les joueurs".
Malgré les difficultés de la rencontre, d’autant que les Lions de l'Atlas n'ont pu sceller le match qu'à la 117e minute de jeu grâce à un penalty transformé par Walid El Karti (3-1), la sélection nationale a réalisé une belle prestation en pressant les Libyens très haut pour les empêcher de développer leur jeu, a souligné Jamal Sellami.
"Gagner par 3-1 en demi-finale est un bon signe même si les buts décisifs ont été inscrits après prolongations", a-t-il poursuivi, ajoutant que les Libyens ont profité d’une erreur monumentale du gardien marocain Anas Zniti pour remettre les deux équipes à égalité, à sept minutes de la fin du temps réglementaire.
De son côté, le sélectionneur de l’équipe libyenne, Omar Mohamed El Maryami, a tenu à féliciter son homologue marocain pour la qualification, soulignant que la fatigue a été visible sur ses joueurs, affectés physiquement après le match contre l'équipe congolaise (quart de finale), remporté par la Libye après prolongations.
"L’équipe a essayé de trouver l’équilibre durant le match sans prendre beaucoup de risques tout en cherchant à profiter des erreurs de l’adversaire pour remporter la victoire", a-t-il indiqué, notant que la sélection marocaine réalise une belle prestation depuis le début de la compétition.
El Maryami a rappelé que son équipe a été privée de sept joueurs qui ont disputé la phase des éliminatoires, notamment à cause de blessures, ajoutant que sa formation continuera de travailler pour s'améliorer avant la prochaine Coupe d'Afrique des nations.

Vendredi 2 Février 2018

Lu 526 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés