Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jürgen Klopp : Ce n'est qu'un début pour Liverpool




"Ce n'est qu'un début": 
l'entraîneur de Liverpool 
Jürgen Klopp, vainqueur de la Ligue des champions samedi contre Tottenham 
(2-0), a déclaré ne pas vouloir s'arrêter là, érigeant en 
"objectif" une troisième finale consécutive l'an prochain 
à Istanbul, où les "Reds" avaient déjà gagné en 2005.


Quel est votre sentiment après avoir gagné la Ligue des champions à votre troisième tentative ?
Nous avions beaucoup parlé du fait que j'ai perdu de nombreuses finales. Ce soir, c'était un grand défi pour les deux équipes alors que nous n'avions plus joué depuis trois semaines, il fallait retrouver le rythme. Et il faisait assez chaud, c'était un vrai combat. Mes joueurs ont montré une belle résilience. A la fin Alisson a eu quelques arrêts à faire mais il avait l'air infranchissable. Nous avons marqué aux bons moments. Habituellement, je venais devant vous un peu plus tôt (à la conférence de presse du perdant, NDLR). Cette fois, je veux profiter, le reste n'est pas important. C'est pour tout notre public, nous allons vivre une nuit sensationnelle et demain (dimanche) nous fêterons ça à Liverpool. Je suis soulagé pour ma famille, qui est très proche de moi: les dernières fois nous étions partis en vacances avec une médaille d'argent, ce qui n'est pas très cool. (...) Nous avons tous pleuré sur le terrain parce que l'émotion était là, cela veut dire beaucoup. Mais je sais à l'intérieur de moi ce que Tottenham ressent. Nous avons marqué aux bons moments mais j'ai dit à (Mauricio) Pochettino qu'ils devaient être fiers d'eux."
Qu'est-ce qui vous satisfait le plus dans cette victoire ?
"Je suis heureux pour les joueurs. Jordan Henderson est le capitaine de l'équipe victorieuse de la Ligue des champions 2019, c'est vraiment une satisfaction. Sans le discours de Millie (Milner, NDLR) avant le match, avec moi qui suis un entraîneur non natif (anglophone), cela n'aurait pas été possible. Ce soir, cela fait vraiment du bien, c'est une sensation bouleversante mais je suis beaucoup plus calme que je pensais l'être lorsque cela arriverait enfin."
Cela va-t-il changer votre carrière, vous qui couriez après ce trophée depuis si longtemps ?
"J'ai parlé ces derniers jours de ma carrière soi-disant malchanceuse, je ne vois pas les choses comme ça. Ma vie est bien meilleure que tout ce que j'aurais pu rêver. Gagner est chouette mais c'est surtout pour tous les gens autour. Je suis plus intéressé par notre développement. Nous avons gagné mais nous voulons continuer à gagner. Ce n'est qu'un début pour ce groupe, leur carrière est devant eux. (Sur la finale de l'an prochain à Istanbul, où Liverpool avait été sacré en 2005), nous portons le poids de l'histoire pour reproduire cela. Ce sera un objectif, je dirais, mais ce sera difficile. J'ai eu au téléphone Pep Guardiola (entraîneur de Manchester City, NDLR) et nous nous sommes promis que nous nous rendrions encore coup pour coup l'an prochain."

Libé
Lundi 3 Juin 2019

Lu 392 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com