Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Il n’y a ni vainqueur ni vaincu, c’est bel et bien l’USFP qui est sorti gagnant à l’issue du XIème Congrès national

Driss Lachguar lors de son passage à l’émission “Confidences de presse ” sur 2M


Mourad Tabet
Jeudi 3 Février 2022

Le dirigeant ittihadi appelle l’Exécutif à faire preuve de diligence et à prendre des mesures proactives afin de sauver la campagne agricole compromise par la faible pluviométrie

Il n’y a ni vainqueur ni vaincu, c’est bel et bien l’USFP qui est sorti gagnant à l’issue du XIème Congrès national
Première sortie médiatique de Driss Lachguar après avoir obtenu la confiance des Ittihadi(e)s afin de rempiler pour un troisième mandat à la tête du parti lors du XIème Congrès national tenu vers la fin de la semaine dernière.

En effet, le dirigeant ittihadi a été l’invité mercredi 2 février de l'émission " Hadith Maa Sahafa" (Confidences de presse) diffusée par la chaîne 2M et animée par le journaliste Abdallah Tourabi avec la participation du journaliste Mohamed Lagrous.

Répondant à une question sur sa réélection à la tête du parti, Driss Lachguar a affirmé que la direction de l’USFP, forte du consensus autour d’elle, des résultats qu'elle a obtenus lors des dernières élections électorales et de la dynamique que le parti a connue depuis qu’elle gère ses affaires, a accédé aux demandes incessantes de la base et des militants du parti, ce qui l’a poussé à présenter sa candidature à un troisième mandat lors du XIème Congrès.

« Il y avait une grande pression, et il y avait l'unanimité autour de cette direction, et tous les Ittihadi(e)s ont ressenti un réel renouveau et un grand dynamisme, et nous avons présenté notre bilan devant tous les congressistes lors de ce Congrès national », a-t-il souligné.

Concernant la question du rajeunissement des élites et sa réélection à la tête du parti, le Premier secrétaire a affirmé que les jeunes sont fortement représentés au sein du parti et de ses instances décisionnelles, soulignant que les sections du parti dans les provinces connaissent un renouveau et un rajeunissement considérables. « Je vais œuvrer à ce que les jeunes accèdent aux postes de responsabilité lors de la prochaine étape », a fait savoir le dirigeant ittihadi, tout en soulignant que « l’USFP connaît un grand changement. Preuve en est qu’il a pu organiser son dernier Congrès national à travers des plateformes digitales à l'intérieur et à l'extérieur du Maroc, sachant que des partis politiques ont reporté leurs congrès à cause de la pandémie ».

D’autre part, Driss Lachguar s’est montré confiant quand on lui a posé une question sur les procès intentés contre le parti.

En ce sens, il a affirmé que toute personne qui revendique un droit peut saisir la justice et doit, par ricochet, respecter ses décisions, soulignant que le tribunal a rejeté 17 plaintes concernant l’annulation des travaux et décisions de la Commission préparatoire du Congrès en se fondant sur les arguments présentés par les demandeurs eux-mêmes et puisés dans les statuts du parti déposés auprès des autorités, sachant que les plaignants ont participé à ces travaux et les ont parfois approuvés. Cela est donc contradictoire et inacceptable, car il ne repose sur aucune base réaliste et légale.

Pour Driss Lachguar,  l’USFP est le parti de la différence, que ce soit dans le passé, le présent ou l'avenir.

Il convient de rappeler que le Premier secrétaire a proposé à la Commission préparatoire du Congrès d’accepter toutes les candidatures au poste de premier secrétaire et d’accorder la qualité de congressiste à tous les candidats, et ce dans le but de favoriser les travaux de la conférence et d'assurer la participation de tout unchacun au Congrès.

Lors de son passage dans cette émission, Driss Lachguar a évoqué le processus de réconciliation et d'ouverture qui a commencé, faut-il le rappeler, avec la célébration de la Journée de la Fidélité en présence de feu Abderrahmane El Youssoufi.

« Tous les Ittihadi(e)s sont invités à regarder vers l'avenir avec optimisme et responsabilité. Il n’y a ni vainqueur ni vaincu, c’est l’USFP qui est sorti gagnant à l’issue du XIème Congrès national. Je tends ma main à tous, et l’USFP est ouvert à tous les militant(e)s ».

Et en réponse à une question se rapportant à la montée d’une opposition au sein du parti après sa réélection, Driss Lachguar  a balayé du revers de la main cette éventualité, car il n’y a ni majorité ni opposition au sein de l’USFP en tant qu’institution, puisque quiconque qui n'est pas d'accord avec une opinion l'exprime ouvertement.
Le programme gouvernemental et la loi de Finances regorgent de grandes annonces, mais à ce jour il n 'existe pas de programmes concrets d'application
S’agissant de l’éventualité d’une campagne agricole difficile à cause de la très faible pluviométrie, le dirigeant ittihadi a appelé l’Exécutif à faire preuve de diligence dès aujourd'hui, et à prendre des mesures proactives, afin de sauver la campagne agricole et de faire face à cette situation difficile.

S’agissant des 100 premiers jours du gouvernement,  Driss Lachguar a souligné que ce dernier a approuvé des programmes financiers importants, mais les mesures pour les mettre en œuvre n’ont pas été prises jusqu'à présent. A titre d’exemple, 250 millions de dirhams ont été alloués à la langue amazighe, mais où sont le programme et les mesures à même de les mettre en application.

Le Premier secrétaire de l’USFP a ajouté que le programme gouvernemental et la loi de Finances regorgent de grandes annonces, mais à ce jour, il n'existe pas de programmes d'application, tout en souhaitant que ce gouvernement réussisse dans ses fonctions au vu des défis auxquels fait face notre pays.

Lors de cette émission, la question de la rencontre du chef du gouvernement avec les leaders des partis a été évoquée. A ce propos, le dirigeant ittihadi a souligné qu'il est question d'une réunion ordinaire et exclusive, qui doit être institutionnalisée, affirmant que c’est S.M le Roi qui a incité le gouvernement à tenir cette réunion consacrée à la situation épidémiologique dans notre pays.

A propos de la crise sanitaire du Covid-19 et la campagne de vaccination, Driss Lachguar a assuré que le relâchement constaté récemment dans l’observation des mesures préventives a occasionné une augmentation du nombre de décès et de personnes affectées.

Il a développé que le respect des mesures préventives reste la seule solution pour faire face à cette pandémie, tout en appelant les Marocains à adhérer à la campagne de vaccination à même d’assurer l'immunité collective, ajoutant que tout le monde attend impatiemment  la réouverture des stades et le retour à la vie normale, d’où la nécessité de respecter les mesures de prévention. « Celui qui désire le miel doit supporter la piqûre des abeilles », a-t-il rappelé.

Par ailleurs, le Premier secrétaire de l’USFP a vivement critiqué les positions d’Abdelilah Benkirane, ancien chef du gouvernement et secrétaire général du PJD, « qui courtise le gouvernement » et qui ne cesse de « marteler l’opposition » lors de ses dernières sorties médiatiques, ce qui est inconcevable, voire paradoxale, aux yeux de Driss Lachguar, puisque le PJD fait partie de cette même opposition.

A la question concernant le conflit avec les islamistes qui pourrait conduire à l'épuisement et à la fragilisation de l’USFP, Driss Lachguar a donné cette réponse aussi claire que catégorique : « Si cela est pour le bien et l’intérêt de la patrie, il serait le bienvenu. Mais jouer sur les deux tableaux, cela est inadmissible ».

D’autre part, le dirigeant socialiste a saisi cette occasion pour réitérer son appel à l’unité de la famille progressiste et de gauche marocaine, toutes tendances confondues (PPS, PSU, l'Alliance de la fédération de gauche et Annahj Dimocrati).

Mourad Tabet


Lu 4419 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS