Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse attendue de la production dans l’industrie au deuxième trimestre

Les anticipations des patrons des industries manufacturières, extractives, énergétiques et environnementales




L’optimisme régnerait parmi les entreprises opérant dans le secteur des industries manufacturières, si l’on en croit les résultats des enquêtes trimestrielles de conjoncture réalisées au titre du deuxième trimestre 2019 par le Haut-commissariat au plan (HCP).
« Au deuxième trimestre 2019, les entreprises de l’industrie manufacturière s’attendent à une hausse de leur production », indique l’institution publique dans une note relatant les principales appréciations des chefs d’entreprise opérant dans les secteurs des industries manufacturières, de l’extraction, de l’énergie, de l’environnement ainsi que dans celui de la construction.
Selon le Haut-commissariat, ces anticipations seraient attribuables, d’une part, à une hausse de l’activité des «Industries alimentaires» et de l’«Industrie chimique» et, d’autre part, à une diminution de celle de la «Métallurgie» et de l’«Industrie automobile».
Dans sa note, le HCP rapporte également que les industriels s’attendent globalement à une stabilité des effectifs employés.
A noter qu’au premier trimestre 2019, la production de l’industrie manufacturière aurait connu une hausse résultat d’une augmentation de la production dans les branches des «Industries alimentaires» et de la «Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques» et d’une baisse de la production dans la branche de la «Fabrication de machines et équipements n.c.a.».
Concernant les activités du trimestre précédent, le Haut-commissariat relève  que les industriels ont jugé les carnets de commandes du secteur d’un niveau normal et que l’emploi aurait connu une stabilité. Et de conclure que « globalement, le taux d’utilisation des capacités de production (TUC) dans l’industrie manufacturière se serait établi à 79% ».
L’optimisme régnerait aussi du côté de l’industrie extractive où les entreprises disent s’attendre à une augmentation de leur production au deuxième trimestre, grâce principalement à la hausse de la production des phosphates. Alors que les effectifs employés devraient connaître une stagnation.
Selon les appréciations des patrons de ce secteur, la production de l’industrie extractive aurait affiché au premier trimestre une baisse imputable à une diminution de la production d’«Autres industries extractives».
Des estimations, il ressort que « les carnets de commandes se seraient situés à un niveau normal et l’emploi aurait connu une stabilité», souligne le HCP notant, dans ces conditions, que le TUC dans ce secteur se serait établi à 77%.
S’agissant de la production énergétique attendue pour le deuxième trimestre 2019,  les résultats des enquêtes du HCP tendent à montrer qu’elle connaîtrait une augmentation attribuable à une hausse de la «Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné».
Quant à l’emploi, les industriels pensent que les effectifs employés connaîtraient une hausse. Ce qui n’a pas été le cas au premier trimestre où il aurait connu une diminution.
Notons que pour le même trimestre, la production de l’industrie énergétique aurait connu une baisse suite notamment à la diminution de la «Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné».
En revanche, les patrons estiment que les carnets de commandes ont été d’un niveau normal au cours des trois premiers mois de l’année. Ainsi, le TUC dans l’industrie énergétique se serait établi à 90%.
Revenant au deuxième trimestre, les enquêtes du HCP révèlent que les entreprises de l’industrie environnementale anticipent une augmentation de la production notamment dans les activités du «Captage, traitement et distribution d’eau». Elles font aussi état d’une stabilité des effectifs employés.
Selon les chefs d’entreprise, la production de ce secteur aurait enregistré une augmentation imputable à une hausse de l'activité du «Captage, traitement et distribution d’eau».
A en croire ces derniers, les carnets de commandes se seraient établis à un niveau normal et l’emploi aurait connu une augmentation. Ainsi, note le Haut-commissariat, «  le TUC dans l’industrie environnementale se serait établi à 87% ».

Alain Bouithy
Jeudi 20 Juin 2019

Lu 831 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com