Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki demande à l’AIPA d'attribuer le statut d’observateur au Maroc

Le Royaume inscrit sa diplomatie en Asie dans une approche offensive et proactive




Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a pris part, lundi à Bangkok, à la 40ème assemblée générale de l’Assemblée interparlementaire de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (AIPA, 10 pays membres), où il a sollicité officiellement l'attribution au Maroc du statut d’observateur au sein de cette instance.
Invité d’honneur à ce conclave des institutions législatives de l’ASEAN, il s’est également entretenu, en marge de cette assemblée générale, avec ses homologues des pays membres de ce groupement régional, au sujet de la coopération bilatérale et des moyens d’impliquer davantage la diplomatie parlementaire.
Cette participation est l’occasion de raffermir les relations entre le Maroc et les pays de cette importante région d’Asie et de prospecter des perspectives de coopération, compte tenu des cadres de coopération instaurés entre la Chambre des représentants et certains Parlements nationaux de cette organisation.
Le Maroc est le seul pays arabe et africain à participer aux conclaves de cette Assemblée et qui s’achemine vers l’obtention du statut d’observateur au sein de l’AIPA.
Intervenant à la séance d’ouverture plénière de cette assemblée, dont les travaux se poursuivent jusqu’à vendredi, Habib El Malki s’est félicité de la participation du Maroc à cette rencontre interparlementaire de l’Asie, exprimant la volonté du Royaume de renforcer sa coopération avec cette importante région du monde et l’implication de la diplomatie parlementaire à cet effet.
«Au cours des deux dernières décennies, nous avons assisté à une dynamique sans précédent de la coopération parlementaire internationale aux niveaux régional, continental et mondial», a-t-il dit, soulignant l’importance de partager les expériences entre les institutions législatives et d'échanger les bonnes pratiques afin d’œuvrer ensemble «pour un monde de paix, de compréhension, de tolérance et de prospérité que nous souhaitons tous transmettre aux générations futures». Et de relever que le Royaume s’est engagé sur cette voie à travers sa participation effective dans plusieurs instances régionales interparlementaires.
Il a également rappelé que le Maroc est membre, entre autres, de l'Union parlementaire africaine, du Parlement panafricain, de l'Assemblée parlementaire de l'Union de la Méditerranée, de l'Union parlementaire arabe, du Parlement arabe, de l'Assemblée parlementaire des pays francophones et de l'Union parlementaire de l'Organisation de coopération islamique, dont la présidence est actuellement assurée par le Maroc.
«Nous bénéficions également du statut de «partenaire méditerranéen » à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, du statut de « partenaire pour la démocratie » à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, en plus du statut d’observateur dans la plupart des assemblées parlementaires sous-régionales d'Amérique latine», a affirmé Habib El Malki. Et de relever que dans cet important réseau parlementaire, il ne manque que l'Asie. Et c’est là qu’intervenait la participation du Maroc à la 39ème Assemblée générale de l'AIPA, qui s'est déroulée à Singapour l'année dernière, a-t-il rappelé.
«Avec le Maroc parmi les pays observateurs à l'AIPA, s’offre un potentiel important de coopération parlementaire pour nos régions et nos continents respectifs dans le cadre de la coopération Sud-Sud érigée comme un choix stratégique du Royaume par S.M le Roi Mohammed VI», a-t-il relevé, citant la possibilité d’organiser des évènements parlementaires conjoints se penchant sur les questions majeures de l’actualité telles que le changement climatique, la sécurité internationale ou les droits de l’Homme.
En marge de cette assemblée, Habib El Malki, qui était accompagné par l’ambassadeur du Maroc à Bangkok, Abdelilah El Housni, a rencontré plusieurs de ses homologues des pays membres de l’AIPA et de hauts responsables des institutions législatives des pays membres de l’ASEAN.
Il a notamment tenu des réunions bilatérales avec la présidente de l’Assemblée nationale du Vietnam, Nguyen Thi Kim Ngan et le président du Parlement de Singapour, Ton Chuan-Jin.
L'Assemblée interparlementaire de l’ASEAN a été créée en 1977. Elle compte dix pays membres permanents et 12 pays observateurs.
La participation du Parlement marocain à l’Assemblée générale de l’AIPA, en tant qu’observateur, offre une occasion unique d’institutionnaliser et de mener un dialogue avec les pays membres de l’ASEAN et les autres pays observateurs.
Avec la candidature du Maroc au statut de Partenaire de dialogue sectoriel (SDP) de l’ASEAN, le Royaume a inscrit sa diplomatie en Asie dans une approche offensive et proactive dans l’objectif de se positionner auprès d’un groupement régional majeur aux premières lignes de la reconfiguration géopolitique du continent asiatique. La diplomatie parlementaire est appelée à jouer un rôle de premier ordre dans ce projet de coopération prometteuse et porteuse de nouvelles perspectives pour la coopération Sud-Sud qui constitue un choix stratégique pour le Royaume.

Mercredi 28 Août 2019

Lu 1465 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com