Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Faits et témoignages sur l’évolution historique de la cause nationale

Une rencontre organisée avec Abdelouahed Radi par la Fondation Fqih Tétouani




Faits et témoignages sur l’évolution historique de la cause nationale
 Dans le cadre du programme de plaidoyer civil pour le Sahara marocain, la Fondation Fqih Tétouani organisera ce mercredi 19 décembre une rencontre ouverte avec Abdelouahed Radi, l’une des personnalités nationales qui ont accumulé une importante expérience dans le traitement des problématiques liées à ce dossier en tant qu'homme politique et dirigeant politique éminent, et en tant qu’ancien président de la Chambre des représentants et ministre ayant contribué à l’émergence du concept de la diplomatie parlementaire et participé à l’élaboration de nombreuses positions ayant trait à la cause nationale.
En recevant Abdelouahed Radi à cette rencontre qui se tiendra à partir de 16h à la Bibliothèque nationale à Rabat sous le thème : «L’évolution historique de la cause nationale : faits et témoignages», la Fondation Fqih Tétouani rappelle le discours de S.M le Roi à l’occasion du 42ème anniversaire de la Marche Verte en 2017 dans lequel le Souverain a fixé les principes et les fondamentaux de la position marocaine.
Celle-ci s’articule autour des quatre axes suivants :
Aucun règlement de l’affaire du Sahara n’est possible en dehors de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara, et en dehors de l’Initiative d’autonomie, dont la communauté internationale a reconnu le sérieux et la crédibilité,
Les expériences passées devraient permettre de méditer sur une évidence: le problème n’est pas tant de trouver une solution à cette affaire, mais plutôt d’arriver à définir le processus à suivre pour y parvenir. Il appartient, donc, aux parties à l’origine de ce conflit monté de toutes pièces, d’assumer pleinement leurs responsabilités dans la recherche d’un règlement définitif,
Le plein respect des principes et fondamentaux retenus par le Conseil de sécurité pour le traitement de ce conflit régional artificiel; l’organe onusien étant, de fait, la seule instance internationale chargée de superviser le processus de règlement,
Le refus catégorique de tout dépassement, de toute tentative de porter atteinte aux droits légitimes du Maroc et à ses intérêts supérieurs, de toute proposition obsolète visant à écarter le plan de règlement des paramètres référentiels retenus, de l’insertion abusive d’autres sujets, lesquels sont traités par des institutions compétentes.
Le Souverain, rappelle-t-on, a également proposé dans le même discours la création d’un Mécanisme politique de dialogue et de concertation avec l’Algérie.
Cette rencontre sera modérée par le professeur Abdelfettah Belamchi en présence de plusieurs journalistes.

H.T
Mercredi 19 Décembre 2018

Lu 750 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com