Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Exit l'Euro-2020, le foot se résigne à un Euro-2021




Exit l'Euro-2020, le foot se résigne à un Euro-2021
Rendez-vous dans un an: emporté mardi par le coronavirus, l'Euro de football initialement prévu en juin-juillet dans douze pays a été repoussé à l'été 2021, un report inédit qui doit permettre d'achever les compétitions de clubs actuellement interrompues par la pandémie. Alors que le football européen est à l'arrêt, cette décision radicale et inédite en 60 ans d'existence de l'Euro est une bouffée d'oxygène pour les clubs et les grands championnats européens, qui peuvent espérer aller à leur terme une fois passé le pic de la crise sanitaire. "Nous proposons que (l'Euro) ait lieu du 11 juin au 11 juillet 2021", a écrit l'UEFA dans un long communiqué, au terme d'une journée de réunions de crise par visioconférence avec tous les acteurs du football européen.
"La santé de toutes les personnes impliquées dans notre discipline est la priorité", a ajouté l'UEFA. "Ce changement contribuera à permettre d'achever toutes les compétitions nationales, actuellement à l'arrêt à cause de l'urgence liée au Covid-19."
Ce report d'un an de la 16e édition de la compétition, organisée tous les quatre ans sans discontinuer depuis 1960, dégage le calendrier: il devrait ainsi permettre à la Ligue des champions et la Ligue Europa, suspendues au stade des 8es de finale, d'aller à leur terme, de même que les championnats nationaux de clubs qui comptent une dizaine de journées restant à disputer.
L'UEFA a annoncé au passage la création d'un groupe de travail avec des représentants des championnats et des clubs pour "examiner des solutions en matière de calendrier qui permettraient l'achèvement de la saison en cours".
De manière unanime, fédérations, ligues professionnelles et clubs ont salué la décision de l'UEFA, au même titre que plusieurs grands noms du football européen. "C'est une sage décision", a déclaré le sélectionneur français Didier Deschamps. "Le seul match à gagner, c'est celui que nous livrons actuellement contre le coronavirus." Une décision aussi radicale semblait inéluctable face à la propagation du Covid-19 en Europe, nouvel épicentre de la maladie détectée en décembre en Chine.
Deux pays hôtes sont frappés de plein fouet par l'épidémie: l'Italie a recensé plus de 2.000 morts et l'Espagne, quelque 500 décès, selon les derniers chiffres officiels communiqués mardi. Annuler purement et simplement les Coupes continentales et l'Euro n'était tout simplement pas envisageable pour l'UEFA, ne serait-ce que d'un point de vue financier.
L'organisation de l'Euro-2016 en France avait ainsi généré un bénéfice proche de 850 millions d'euros, avec un chiffre d'affaires total de 1,92 milliard d'euros. A titre de comparaison, le report de l'Euro devrait coûter environ 300 M EUR, selon un spécialiste du marketing interrogé par l'AFP. Cette décision va désormais contraindre l'UEFA à négocier pour réserver les stades et les camps de base aux nouvelles dates, rassurer les sponsors et apaiser les diffuseurs qui avaient investi un milliard d'euros lors de l'édition 2016.
Sur Twitter, le directeur des programmes de BeIN Sports, Florent Houzot, a assuré que le tournoi sera "bien à vivre en intégralité" sur la chaîne payante en France, une annonce qui laisse entendre que les contrats déjà signés seront honorés. Le format original du prochain Euro, éclaté dans plusieurs villes dont Budapest, Saint-Pétersbourg, Copenhague ou encore Glasgow, entraîne par ailleurs un impact limité pour les pays hôtes, dont les investissements ont été réduits. "C'est très simple pour une ville comme Amsterdam par exemple de reporter quatre matches. Les pays hôtes ont recruté très peu de monde", confie un bon connaisseur du dossier.
Pour les supporteurs, l'UEFA a tenu à "rassurer" les détenteurs de billets quant à la possibilité d'obtenir un remboursement "intégral" s'ils ne pouvaient pas assister au tournoi en 2021. Le réseau Football Supporters Europe (FSE), qui représente les groupes nationaux de fans, a immédiatement salué une décision qui "va limiter l'impact financier pour les supporteurs".
Le report a néanmoins contraint le football européen à bouleverser son calendrier pour l'été 2021: l'UEFA a annoncé dans un deuxième communiqué qu'elle trouverait d'autres dates pour l'Euro féminin (juillet-août 2021) en Angleterre, pour l'Euro des Espoirs en juin en Hongrie et en Slovénie, et pour la phase finale de Ligue des nations. Autre modification de taille: le nouveau Mondial des clubs de la Fifa devait se tenir en Chine en juin 2021. Mais le président de la fédération internationale Gianni Infantino, principal promoteur de ce nouveau format à 24 équipes, a laissé la porte ouverte à un ajournement de sa propre compétition en annonçant une réunion par visioconférence mercredi pour évoquer un éventuel report à fin 2021, à 2022 ou 2023.
Symbole d'un front commun dans le monde du football, l'UEFA a aussi rallié mardi le soutien de son homologue sud-américaine, la Conmebol, qui a accepté de reporter à 2021 sa Copa America. Autant pour freiner le virus que pour calquer son calendrier sur celui des championnats européens.

FIFA

Le président de la Fédération internationale de football Gianni Infantino aannoncé " une contribution directe" de la FIFA, à hauteur de 10 millions de dollars pour le Fonds de réponse solidaire créé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour lutter contre le Covid-19. Un fonds mondial d'aide au football et aux personnes touchées par cette crise sanitaire sans précédent pourrait également être lancé par l'instance.
L’OMS et la FIFA, en collaboration avec d’autres personnalités importantes du monde du football, vont lancer une campagne de sensibilisation et diverses initiatives afin que chacun puisse recevoir des conseils pour protéger et promouvoir la santé, individuellement et collectivement. En 2019, l’OMS et la FIFA, l’instance dirigeante du football mondial, ont validé le principe d’une collaboration de quatre ans pour encourager des modes de vie sain à travers la pratique du football, partout dans le monde.

Coupe d'Argentine
    
La Superliga argentine de football a annoncé mardi la suspension temporaire de la Coupe nationale, en réponse à une demande du ministre des Sports visant la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus.
La Coupe d'Argentine était la principale compétition du pays encore en cours après la fin du championnat d'Argentine le 10 mars. Le ministre argentin des Sports, Matias Lammens, avait appelé, dans une lettre adressée à la Superliga, à la suspension "de toutes les rencontres, toutes compétitions confondues, programmées d'ici le 31 mars". En Argentine, 65 personnes ont été testées positives au Covid-19, dont 2 ont perdu la vie, selon les derniers chiffres fournis par les autorités.

Jeudi 19 Mars 2020

Lu 818 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19