Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Derby de Manchester : Célébrations pas exagérées selon Guardiola, question d'éducation pour Mourinho




Les célébrations de Manchester City après la victoire contre Manchester United dimanche (2-1) n'étaient "certainement pas" exagérées, a estimé mardi Pep Guardiola. C'est une question de "diversité d'éducation" lui a répondu José Mourinho, deux jours après les incidents dans les couloirs d'Old Trafford.
"Non. Certainement pas. Nous étions contents, croyez-moi, nous étions contents. (...) Nous avons remporté le derby contre Manchester United, notre plus grand rival, et les gens s'attendent à ce que nous ne le fêtions pas ? Non, nous célébrons ça", a répondu Guardiola à un journaliste lui demandant si ses "Citizens" n'en avaient pas trop fait à l'issue du match.
"Nous n'avons rien fait de spécial. C'est arrivé et cela arrivera à nouveau à l'avenir. Mais toujours dans le respect de nos adversaires. Nous ne sommes pas allés sur le terrain ou quoi que ce soit. Nous nous sommes embrassés, nous avons sauté car nous étions heureux. Les gens peuvent comprendre que nous soyons heureux", a-t-il continué.
"J'encourage les joueurs à fêter leurs victoires, mais bien sûr, à l'intérieur du vestiaire. Nous avons un grand respect pour nos adversaires, tous nos adversaires, pas seulement Manchester United", a ajouté le Catalan en conférence de presse avant le match de la 17e journée de Premier League à Swansea.
"Quand on perd, on doit accepter la défaite. Quand on gagne, on essaie de le fêter. Nous l'avons fait à plusieurs reprises cette saison", a estimé l'entraîneur des confortables leaders du championnat, précisant qu'il avait toujours célébré les victoires dans les grands matches, avec le FC Barcelone ou le Bayern Munich.
"Si nous avons offensé United, pas seulement un seul joueur, pas seulement José, alors je m'excuse", a ajouté un peu plus tard Guardiola, estimant que "tous les managers" font "parfois des excès", mais que ce n'était pas le cas cette fois.
"Si nous n'avons pas été corrects, je m'excuse auprès de Manchester United. Cela n'était pas notre intention. Nous voulions fêter ça dans le vestiaire. Si certaines personnes ne comprennent pas ça, je suis désolé", a-t-il ajouté sur le sujet.  En conférence de presse quelques minutes plus tard, José Mourinho a vertement réagi aux propos de son grand rival espagnol
"Il parle, il parle, il parle, il parle. Je ne suis pas ici pour commenter ses paroles", a d'abord lancé Mourinho, alors que son équipe devait affronter Bournemouth hier à Old Trafford.
"La seule chose que je peux dire, c'est que, selon moi, c'était juste une question de diversité. Diversité de comportement, diversité dans l'éducation. Seulement ça et rien de plus que ça", a-t-il toutefois déclaré.
Le derby de Manchester s'est mal terminé dimanche: l'entraîneur adjoint de City Mikel Arteta a dû recevoir des soins après une échauffourée entre joueurs et membres de l'encadrement des deux équipes dans un couloir d'Old Trafford menant au vestiaire des "Citizens". Un peu plus tard, Mourinho a défendu Romelu Lukaku, accusé par certains médias d'être responsable de la blessure d'Arteta. "Vous accusez? Prouvez-le? Montrez des preuves et punissez-le", a-t-il lancé aux journalistes avant de défendre ses joueurs.
Ses Red Devils se sont-ils bien comportés dans le couloir? "Je suis confiant. Je sais", a-t-il affirmé.
D'après les médias britanniques, tout aurait commencé quand José Mourinho se serait plaint des célébrations bruyantes des "Citizens". Une bouteille de plastique, de l'eau et du lait auraient été lancés sur le Portugais.

Jeudi 14 Décembre 2017

Lu 683 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19