Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

D’une catastrophe à l’autre dans les camps de la honte à Tindouf

Les jeunes séquestrés s'exposent au risque d’être arrêtés ou abattus par l'armée algérienne


Ahmadou El Khattab
Jeudi 24 Mars 2022

En moins de deux jours, des catastrophes sont survenues dans les camps de la honte, précisément dans les quartiers du camp de Dakhla, où des dizaines de jeunes fuient l'enfer des camps, le vide et le chômage.

Les jeunes séquestrés prospectent quotidiennement la région à la recherche de l'or dans des circonstances difficiles et s'exposent au risque d’être arrêtés ou abattus par l'armée algérienne. Ce qui fait que des centaines de jeunes croupissent dans les prisons algériennes à cause de cela, sans parler de l’assassinat de jeunes orpailleurs qui sont parfois brûlés vifs par l'armée algérienne.

Ces catastrophes se sont soldées par la mort de cinq personnes, suite à l'effondrement d'un puits de prospection d'or appartenant à l'armée algérienne. Les tragédies se répètent fréquemment à l’intérieur et autour des camps, mais la leçon tirée de ces incidents est que la jeunesse préfère mourir à la recherche de leur pain quotidien plutôt que de répondre aux appels de la direction des pantins du Polisario les sommant à se joindre à sa prétendue guerre.

Le Polisario qui cumule les échecs l’un après l’autre, n'a pas réussi à convaincre les jeunes chômeurs des camps à rallier sa cause. La pseudo-direction du Polisario n'a-t-elle pas encore pris conscience que ce refus constitue un abandon on ne peut plus explicite de son projet ?

Les séquestrés ne choisissent-ils pas ainsi leur sort en tournant le dos au projet de séparation qui les scindent entre un rallié qui a rejoint sa patrie, un vagabond errant dans les pays voisins, un immigré en Europe et un autre préférant la mort et l’inconnu dans le voisinage des camps, mais tous ont pris conscience de la décadence de l’entité séparatiste fantoche et de sa fin imminente. Tandis que la prétendue direction du Polisario, persistant dans ses actes répréhensibles, continue à croire en ses mensonges, et s’adresse au monde en tant que « représentant des Sahraouis » alors qu'elle est incapable d’assurer sa simple représentation.

Cette direction ne veut rien apprendre de la fuite de ses enfants et de l'abandon de ses amis dont le meilleur exemple est la sage décision du gouvernement espagnol.

Ahmadou El Khattab. 


Lu 660 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p