Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coupe d'Italie Et de quatre pour la Juventus, avant le scudetto

Le joli doublé d’un Benatia présent en défense et omniprésent en attaque




La Juventus est en route pour un quatrième doublé d'affilée ! Alors que seule une catastrophe pourrait l'empêcher de remporter un nouveau scudetto ce week-end ou le prochain, le club turinois a gagné la Coupe d'Italie mercredi à Rome en écrasant l'AC Milan (4-0), abandonné par son gardien de but.
Après une première période équilibrée, la Juventus a un tout petit peu accéléré et cela a suffi pour faire s'effondrer le Milan, terriblement fragile sur ses bases avec deux énormes erreurs de son gardien Donnarumma et un but contre son camp de Kalinic.
Alors que Buffon s'apprête à prendre sa retraite à 40 ans passés, son duel avec l'autre Gianluigi a été cruel pour le jeune Milanais. Buffon a tout réussi, Donnarumma, qui a fini en pleurs, à peu près rien.
Sous le regard désolé des dirigeants chinois du club rossonero, la Juve a donc décroché sa 13e Coupe d'Italie, la quatrième de suite depuis l'arrivée de Massimiliano Allegri, qui est en train de se bâtir un monstrueux palmarès.
"Les gars ont joué un match extraordinaire. Maintenant nous devons assurer mathématiquement le scudetto et nous réjouir de cette fabuleuse saison", a déclaré le tacticien italien après la rencontre.
Gennaro Gattuso, qui avait présenté cette finale comme une "finale de Coupe du monde", devra lui attendre ses premières récompenses d'entraîneur.
"Je pense (que cette défaite) fait encore plus mal alors que nous avons fait venir 40.000 supporteurs ici et que nous leur offrons un résultat comme celui-là", a déclaré l'entraîneur du Milan AC.
Cette défaite fragilise en outre les ambitions européennes de son équipe. La sixième place actuelle du Milan lui offre un accès direct aux poules de l'Europa League. Mais avec l'Atalanta Bergame à un point et la Fiorentina à trois, elle ne tient qu'à un fil.
Déjà battu deux fois par la Juve cette saison en Serie A, le Milan a donc fait illusion durant la première période, avant de s'écrouler après la pause.
Le premier but turinois est le plus beau, celui qui ne doit rien à personne. Sur un corner de Pjanic, Benatia s'est libéré du marquage d'un superbe mouvement vers l'arrière pour placer une tête intouchable pour Donnarumma (56e).
Mais les deux ballons qui ont ensuite fini au fond des filets du jeune gardien milanais n'auraient jamais dû arriver là.
Il a d'abord laissé échapper une frappe de Douglas Costa qui n'était pas si dangereuse (61e), puis n'a pas réussi à contrôler une tête pourtant molle de Mandzukic, permettant à Benatia d'inscrire un doublé (64e).
A 3-0, le Milan était proprement assommé et le but contre son camp de Kalinic sur un nouveau corner admirablement frappé par Pjanic a été le coup de grâce (76e).
Totalement inoffensif en deuxième période, Milan a donc laissé la Juventus fêter un nouveau trophée. Et dès dimanche, les Turinois reviennent à Rome pour la 37e journée de Serie A. Un point contre la Roma, et ils auront encore un titre à célébrer. Le plus beau, le scudetto.

Vendredi 11 Mai 2018

Lu 326 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés