Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Contre toute attente, le Raja rate le coche Faute de carton, belle victoire de la RSB




Hadraf à terre, le Raja doit se ressaisir à Nouadhibou.  								    Ph: Bahafid
Hadraf à terre, le Raja doit se ressaisir à Nouadhibou. Ph: Bahafid
Fortunes diverses pour le Raja et la RSB aux matches aller des seizièmes de finale de la Coupe de la Confédération africaine de football, disputés mardi. Surpris dans leur propre fief, les Verts ont été tenus en échec par la formation mauritanienne de FC Nouadhibou (1-1), résultat qui permettra à celle-ci d’entamer les péripéties de la seconde manche dans de bonnes dispositions. Quant aux Berkanis, ils ont surclassé à domicile par 3 à 1 l’équipe tunisienne du Club Africain.
Pour une déconvenue, c’en est bien une, mettant le Raja dans de beaux draps. Le fait que le FC Nouadhibou ait éliminé au tour de chauffe l’Africa Sport n’a pas incité le plus généreux des bookmakers à favoriser la cote de l’équipe mauritanienne. Sur le papier, tout le monde s’accordait à dire que cette entrée en matière serait une simple sinécure pour les partenaires de Mohcine Iajour qui sont passés à côté de leur match. Et le prétexte des quelques espoirs alignés et du climat malsain qui règne dans la demeure ne peuvent en aucun cas justifier cette contre-performance.
Après avoir manqué un penalty par Abderrahim Chakir, les locaux, poussés par une frange de leurs fidèles supporteurs, ont attendu la 70ème minute de jeu pour débloquer la situation suite à une réalisation de Mohamed Khaldane. Mais ce n’était que partie remise, puisque les visiteurs sont parvenus à remettre les pendules à l’heure à dix minutes de la fin du temps réglementaire.
A l’issue de cette rencontre qui a marqué le retour du Raja à la compétition africaine après trois ans d’absence, le coach des Verts, l’Espagnol  Juan Garrido a dit qu’il n’était pas satisfait du résultat obtenu, s­ans pour autant dramatiser.  Puisqu’il continue de penser que l’équipe est sur la bonne voie et de croire aux chances de ses protégés lors du match retour prévu le 17 courant au stade municipal de Nouadhibou et qui sera sifflé par un trio d’arbitrage guinéen conduit par Ahmed Toure secondé par Aboubakar Doumbouya et Sidiki Sidibe.
Comme précité, le scénario a été tout autre pour la Renaissance de Berkane. Cette dernière a eu raison du Club Africain sur la marque de 3 à 1, alors que le score aurait pu être un 3 à 0 net si les coéquipiers d’Ayoub El Kaabi s’étaient montrés un peu plus vigilants pour ne pas encaisser ce but au temps additionnel (90+2) sur penalty transformé par le vétéran Saber Khalifa.
Abordant la partie pied au plancher, les Berkanis, tombeurs au tour préliminaire des Sénégalais de Mbour Petite Côte, ont trouvé le chemin des filets en deux temps au cours de la première période, grâce à Mohamed Aziz et Laba Kodjo, respectivement à la 23è et la 30è minutes de jeu. Le troisième but a été signé Lahcen Akhmiss à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire.
Une belle victoire des Berkanis qui devront se méfier de cet adversaire tunisois qui ne manquera certainement pas de jouer à fond ses chances au grand stade de Radès, également le 17 de ce mois, partie dont l’arbitrage a été confié à des referees rwandais avec Louis Hakizimana au centre, assisté par Theogene Ndaguimana et Ambroise Hakizimana.
Et à propos de ce match retour, l’entraîneur de la RSB, Mounir Jaouani, qui a tenu à saluer la prestation de ses poulains, a fait savoir que la qualification n’est pas encore acquise et que l’équipe dispose d’atouts en vue de bien négocier le second acte.  
Il convient de rappeler en dernier lieu qu’hormis le Raja et la RSB en C2, le football national est également représenté en Ligue des champions avec le WAC, champion sortant, et le DHJ qui devaient affronter hier à domicile  (1/16èmes de finale aller) respectivement Williams Athletic Ville AC de la Côte d’Ivoire et AC Vita Club de la RD.Congo.

Mohamed Bouarab
Jeudi 8 Mars 2018

Lu 618 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés