Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Comme si de rien n’était, Mustapha Aourach rempile pour un nouveau mandat

Assemblée générale élective de la Fédération Royale marocaine de basketball




 L’assemblée générale élective de la Fédération Royale marocaine de baskettball n’a pu se tenir, dimanche, qu’après un jugement en faveur de la FRMBB rendu in extremis, vendredi, par le tribunal de première instance de Rabat
Cette procédure judiciaire a été  entamée par deux clubs de l’opposition  en l’occurrence Al Ouatia de Tan Tan et l’IRT   afin d’annuler cette assemblée générale capitale, retardant le début de la saison 2017-2018, et ce au niveau de toutes  les divisions sous-prétexte qu’il y a non-respect et violation du règlement par le comité directeur de la FRMBB.
Quoiqu’il en soit, l’instance fédérale a tenu son assemblée générale dimanche dernier  au  Centre national de basket-ball. Après s’être assuré du quorum, le président de la FRMBB, Mustapha Aourach,  a dressé dans son allocution d’ouverture un bilan succinct des réalisations et donné un aperçu sur les énormes difficultés rencontrées lors des deux  dernières saisons notamment après la suspension de la subvention de deux années consécutives par le ministère de la Jeunesse et du Sport. Selon Mustapha Aourach, le manque de ressources financières a causé un grand préjudice aux équipes nationales devant représenter le Maroc aux niveaux africain et arabe.
L’assemblée générale a débattu de plusieurs sujets dont notamment les cotisations, l’assurance, les frais d’arbitrage et autres points inscrits à l’ordre du jour. Le président a ensuite répliqué aux différentes questions et remarques de l’assistance.
Après discussions, les rapports moral et financier 2016-2017 ont été adoptés à l’unanimité. Conformément aux statuts et règlements de la FRMBB, l’assemblée générale ordinaire s’est transformée en AG élective du président après que celui-ci a  quitté la salle en compagnie des membres de l’ancien bureau.
Après le vote, l’unique liste de Mustapha Aourach a décroché 291 voix   sur 298.
Le représentant de Salé et du Takadoum salaoui ont quitté la salle prématurément sous-prétexte qu’on leur a refusé le droit de prendre la parole.        

Abdelmajid Bouslim
Mercredi 13 Décembre 2017

Lu 552 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés